Peut-on ouvrir un salon de coiffure sans diplôme ?

Il n'est pas obligatoire d'obtenir un diplôme un BP ou un BM de coiffure pour créer son salon ou devenir coiffeur à domicile.

Peut-on se lancer dans la coiffure sans être titulaire d'un diplôme particulier ?

Ouvrir un salon de coiffure

Il est possible d'ouvrir un salon de coiffure sans BP ou sans BM de coiffure mais l'activité ne pourra être exercée que sous le contrôle effectif et permanent d'une personne justifiant d'une qualification professionnelle.

En effet, l'exercice de la profession de coiffeur doit être assuré :

  • soit par une personne qualifiée professionnellement,
  • soit, par une personne se trouvant sous le contrôle effectif et permanent d’une personne qualifiée.

Cette personne qualifiée peut être le dirigeant de l'entreprise, un conjoint collaborateur ou un salarié titulaire :

  • du brevet professionnel de coiffure (BP),
  • du brevet de maîtrise de la coiffure (BM),
  • ou, de tout diplôme ou titre de niveau égal ou supérieur homologué ou enregistré au RNCP, attestant d’une qualification dans le métier ou la partie d'activité concerné.

Cette personne a l’obligation d’exercer le contrôle effectif et permanent de l’activité, ce qui peut mettre le rôle du fondateur du salon au second plan ou dans une fonction plus administrative.

En effet, les jours où cette personne sera absente pour cause de maladie ou décidera de mettre fin à son contrat, le salon de coiffure devra garder portes closes.

A noter : ces conditions de qualification s'appliquent aussi à l'activité de barbier en salon.

Devenir coiffeur à domicile

Un coiffeur à domicile est une personne qui exerce en un lieu où demeure son client, même de façon temporaire.

Un coiffeur qui se déplace sur le lieu de travail, de villégiature, ou encore dans un établissement collectif tel qu'un hôpital, une maison de retraite ou de cure est considéré comme exerçant à domicile.

Les conditions de qualification professionnelle d'un coiffeur à domicile sont plus souples puisque les prestations doivent être assurées par une personne titulaire :

  • du CAP de coiffure,
  • du BEP de coiffure,
  • ou, de tout diplôme ou titre de niveau égal ou supérieur homologué ou enregistré au RNCP, attestant d’une qualification dans le métier ou la partie d'activité concerné.

A défaut de diplôme ou de titre, une expérience professionnelle de 3 ans accomplie sur le territoire de l’Union européenne (UE) ou de l’Espace économique européen (EEE) est admise pour justifier de la qualification requise (2e alinéa du I de l’article 1er du décret n° 98-246 du 2 avril 1998).

Attention : un coiffeur à domicile qui exerce sans le BP de coiffure ne peut pas utiliser des produits contenant une concentration en acide thioglycolique comprise entre 8 et 11 %.

A noter : ces conditions de qualification s'appliquent aussi au barbier à domicile.

Un salon de coiffure peut-il ne comporter que des personnes non titulaires du BP ou du BM de coiffure ?

Avant l'abrogation de l'article 2 du décret 97-558 du 29 mai 1997, un salon de coiffure pouvait ne comporter aucune personne titulaire du BP ou du BM de coiffure dès lors certaines conditions étaient remplies.

Ces conditions étaient les suivantes :

  • le salon de coiffure était implanté dans une commune de moins de 2000 habitants,
  • il s'agissait d'un salon de coiffure pour hommes,
  • la profession de coiffeur était accessoire ou complémentaire à une autre profession.

Depuis l'abrogation de cette disposition par l'article 16 du décret n°2017-767 du 4 mai 2017, il n'existe aucune possibilité d'ouvrir un salon de coiffure sans remplir les conditions de qualification.

Cependant, sachez que si vous n'avez pas les diplômes requis, vous pouvez faire valoir votre expérience professionnelle en profitant des dispositions de la "VAE" (Validation des Acquis de l'Expérience) et qui vous permettront, si vous remplissez les conditions requises, d'obtenir par équivalence les titres nécessaires pour vous installer.

Peut-on réaliser certaines prestations en salon sans être titulaire du BP ou du BM de coiffure ?

Permanente et lissage

Les coiffeurs, non titulaires du BP, du BM de coiffure, d'un titre ou d'un diplôme équivalent, ne peuvent effectuer des prestations de permanente et de défrisage, s’ils utilisent à cet effet des produits renfermant de l’acide thioglycolique ou de ses sels dont la concentration est comprise entre 8 et 11 % (décret du 21 septembre 1998).

Or, les produits de permanente ou de lissage pour cheveux naturels résistants et cheveux naturels ont une concentration en acide thioglycolique comprise entre 8 et 11 %.

En revanche, les produits de permanente et de lissage pour cheveux sensibilisés ont une concentration inférieure à 8 % en acide thioglycolique. Ils peuvent donc être manipulés par des coiffeurs non titulaires du BP ou du BM de coiffure.

Coiffure afro ou ethnique

Les salons de coiffure afro sont des établissements de coiffure. Ils réalisent des activités de tresses et de pose de postiches, d'extensions, de nattes, de vanilles, de tresses américaines et ils pratiquent régulièrement colorations, décolorations, défrisages, et coupes, prestations qui supposent la détention d'un bon niveau de technicité et donc de formation professionnelle.

La détention du BP ou du BM de coiffure est donc obligatoire.

Pose d'extensions

La pose d'extensions est considérée comme une prestation de coiffure, ce qui rend nécessaire la possession d'un BP ou d'un BM de coiffure.