Quelles sont les assurances obligatoires pour les entreprises (et les auto-entrepreneurs) ?

Certains entrepreneurs ont l'obligation de souscrire une assurance afin de les couvrir contre les risques professionnels, et pour d'autres ces assurances sont facultatives.

Quels types d'assurances une entreprise doit-elle souscrire ?

Une entreprise qui vient d'être créée est tenue de souscrire différents contrats d'assurance. Il ne peut pas se prévaloir du refus d'un assureur pour justifier d'un défaut d'assurance (article L. 243-4 du Code des assurances).

En effet, si l'entrepreneur rencontre des difficultés à trouver un assureur prêt à le couvrir, il peut saisir le Bureau Central de Tarification (BCT) qui décidera à quelles conditions tarifaires l'entreprise d'assurance sollicitée sera tenue de garantir le risque.

Une assurance pour protéger ses biens

Assurance des locaux professionnels (incendie, explosion, inondation...)

L'entrepreneur n'a l'obligation d'assurer ses locaux professionnels que s'il conclut un bail à usage mixte.

En effet, la loi n'oblige pas les entreprises à souscrire une assurance multirisques, sauf si l'activité professionnelle est exercée à domicile.

Cependant, la majorité des propriétaires de locaux professionnels imposent à leurs locataires la souscription d'une assurance.

Assurances des travaux de construction ou d'extension (assurance dommages-ouvrage)

Lorsqu'une entreprise fait réaliser des travaux de construction ou d'extension sur des locaux qui lui appartiennent, elle doit souscrire une garantie construction.

Cela lui permet de b√©n√©ficier, avant toute recherche de responsabilit√©, d'un pr√©financement rapide des travaux de r√©paration apr√®s la survenance de dommages portant atteinte √† la solidit√© du b√Ętiment ou le rendant impropre √† sa destination.

Son assurance se retournera ensuite contre les constructeurs dont la responsabilité décennale aura été établie.

Assurance responsabilité des véhicules

La souscription d'une assurance de responsabilité civile est obligatoire pour tout véhicule terrestre à moteur destiné au transport de choses ou de personnes (automobile, engin de chantier, chariot de manutention...).

En revanche, l'assurance des dommages subis par les véhicules de l'entreprise en cas d'accident est facultative.

Une assurance pour protéger son activité : l'assurance responsabilité civile professionnelle

La souscription d'une assurance responsabilit√© civile professionnelle n'est obligatoire que pour certaines activit√©s : entreprises du b√Ętiment (en plus de l'assurance de responsabilit√© d√©cennale), professions m√©dicales, juridiques et comptables, agents immobiliers, architectes, agents g√©n√©raux d'assurance, etc.

L'assurance responsabilité civile exploitation ne couvre la responsabilité de l'entrepreneur que durant l'exécution de sa prestation.

Les dommages corporels, matériels ou immatériels qui ne sont pas liés à l'exécution de sa prestation ou qui sont survenus après son déroulement sont pris en charge par l'assurance responsabilité civile professionnelle.

Les dommages causés aux tiers

L'assurance responsabilité civile exploitation couvre :

  • √† l'int√©rieur des locaux, les accidents subis par les tiers (clients, visiteurs...) ou des dommages provoqu√©s sur des biens meubles ou immeubles leur appartenant,
  • les travaux effectu√©s √† l'ext√©rieur, sur un chantier ou chez un client. Le contrat couvre les dommages d'incendie, d'explosion ou les d√©g√Ęts d'eau ainsi que les dommages caus√©s aux salari√©s d'une autre entreprise.

Les dommages liés à la sous-traitance

Si l'entrepreneur travaille avec des sous-traitants et que des dommages sont causés par ces derniers à ses clients, l'assurance responsabilité civile exploitation pourra jouer.

Si des objets ou du mat√©riel sont confi√©s √† ses sous-traitants, l'entrepreneur devra d√©finir pr√©alablement qui prend en charge le risque. S'il refuse de prendre le risque √† sa charge, il faut que les garanties incendie, d√©g√Ęts des eaux et vol, souscrites par le sous-traitant pr√©voient un capital sp√©cial pour ces objets ou ces mat√©riels, ou qu'il les garantisse dans son contrat d'assurance de responsabilit√©.

Les dommages causés au personnel

La garantie inclut :

  • les dommages mat√©riels caus√©s aux biens des salari√©s en service, et notamment des voitures gar√©es sur le parking de l'entreprise,
  • les maladies professionnelles non reconnues par la S√©curit√© sociale,
  • le manquement √† l'obligation de s√©curit√© de r√©sultat incombant √† l'employeur envers son salari√©,
  • la faute intentionnelle d'un pr√©pos√© ayant caus√© un dommage √† l'un des salari√©s.

Les autres dommages

Les activités du comité social et économique, du service médical, du restaurant d'entreprise... peuvent également être garanties par l'assurance responsabilité civile exploitation.

Une assurance pour protéger ses salariés

Retraite complémentaire des salariés

Toute entreprise employant des salariés relevant du régime général de Sécurité sociale est tenue d'adhérer à une institution de retraite complémentaire qui vient compléter la retraite de base de chaque salarié.

Tous les salariés doivent être affiliés à une caisse de retraite complémentaire, même s'ils sont employés à temps partiel ou pendant de très courtes périodes.

Protection sociale complémentaire des salariés

Une convention collective, un accord collectif interprofessionnel, un accord de branche ou un accord professionnel peut obliger l'employeur à souscrire une protection sociale complémentaire.

Elle peut couvrir la prévoyance (frais de santé, invalidité, décès...) et/ou la retraite (régime supplémentaire s'ajoutant au régime de base de la Sécurité sociale et aux régimes complémentaires obligatoires de retraite).

Quelles sont les assurances facultatives pour les entreprises ?

Assurance pertes d'exploitation

L'assurance pertes d'exploitation est un complément de l'assurance dommages qui intervient lorsque les biens professionnels sont endommagés par un événement assuré :

  • un incendie, une explosion, la chute de la foudre ;
  • des dommages √©lectriques ;
  • la chute d'appareils a√©riens et d'engins spatiaux ;
  • un d√©g√Ęt des eaux ;
  • un bris de machine ;
  • une temp√™te, la gr√™le et le poids de la neige sur les toitures ;
  • une √©meute, un mouvement populaire, un acte de sabotage ;
  • des actes de vandalisme.

Il est indispensable de garantir pr√©alablement les dommages directs provoqu√©s par des √©v√©nements tels que l'incendie, l'explosion, le d√©g√Ęt des eaux ou le bris de machine. A d√©faut, la garantie ne jouera pas.

L'assurance des pertes d'exploitation est destinée à replacer l'entreprise dans la situation financière qui aurait été la sienne si le sinistre n'avait pas eu lieu. Car, en cas de sinistre, le chiffre d'affaires de l'entreprise va souvent baisser, voire devenir nul.

L'assurance va venir compenser la baisse ou la disparition de son chiffre d'affaires causée par l'interruption ou la réduction de l'activité, ainsi que les frais supplémentaires engagés pour limiter les conséquences du sinistre : location de matériel ou de locaux, installations provisoires, frais de publicité pour retrouver une clientèle...

Assurance responsabilité civile exploitation

L'assurance "responsabilité civile exploitation" garantit les conséquences financières des dommages corporels, matériels et immatériels causés à toute personne (visiteur, client, salarié) du fait de l'entreprise (ses collaborateurs, ses installations...) dans le cadre de son exploitation.

Assurance-crédit

L'assurance-crédit protège l'entreprise, jusqu'à un certain montant, contre les risques d'impayés de ses clients. La compagnie d'assurance lui transmet généralement des informations préalables sur la solvabilité de ses clients et prend en charge le recouvrement des créances.

Assurance "homme-clé"

Cette assurance permet de se prémunir contre la perte soudaine d'un dirigeant ou d'un salarié dont le savoir-faire ou l'expérience est indispensable à l'activité de l'entreprise.

Le montant de la prime est fix√© en fonction du capital √† assurer, de l'√Ęge et de l'√©tat de sant√© de l'homme cl√©.

En cas d'incapacité temporaire de travail (ITT) à la suite d'un accident ou d'une maladie, ou de décès de l'homme clé, la garantie est mise en oeuvre.

Assurance responsabilité des mandataires sociaux

L'assurance responsabilité des mandataires sociaux vient couvrir les conséquences pécuniaires des fautes commises par un dirigeant de la société dans l'exercice ou à l'occasion de ses fonctions : inobservation des dispositions législatives ou réglementaires, violation des statuts, faute commise dans la gestion...

Existe-t-il des assurances adaptées aux auto-entrepreneurs ?

De nombreux assureurs proposent désormais des assurances adaptées aux auto-entrepreneurs, pour des tarifs avantageux et pour des garanties identiques aux assurances classiques :