Comment faire un bilan comptable sans expert-comptable ?

Le bilan comptable est un document qui expose tout ce que l'entreprise possède. Il est divisé en 2 parties : l'actif et le passif.

Qu'est-ce qu'un bilan comptable ?

Le bilan comptable est un document qui fait partie des comptes annuels à présenter à l'assemblée générale, aux côtés du compte de résultat et de l'annexe.

C'est un document financier qui récapitule tout ce dont l'entreprise est propriétaire (immobilisations, stocks, comptes bancaires...) et tout ce qu'elle doit (dettes, capitaux propres, provisions, etc.). Il permet ainsi de calculer le fonds de roulement et le Besoin en Fonds de Roulement.

Ainsi, le bilan comptable est essentiellement utilisé les banques, les clients, les actionnaires, etc., dans le but d’avoir une vision sur la valeur de l'entreprise et ainsi garantir sa solvabilité.

Le bilan doit impérativement être équilibré : le total de l’actif doit être égal au total du passif.

Comment réaliser un bilan comptable ?

La réalisation d'un bilan comptable nécessite de respecter les étapes suivantes :

  1. Saisir toutes les écritures (factures de ventes, d'achats, paie…) dans un logiciel comptable.
  2. Identifier et comptabiliser les factures à cheval sur 2 exercices (charges et produits constatés d'avance ainsi que les charges à payer et les produits à recevoir).
  3. Dresser un inventaire des immobilisation afin de calculer et d'enregistrer les dotations aux amortissements.
  4. Évaluer et comptabiliser les éventuelles provisions (risques d'impayé, de condamnation au paiement d'une amende...).
  5. Calculer et comptabiliser l'impôt sur les sociétés (IS) et la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE).
  6. Vérifier les soldes comptables afin d'éviter les erreurs (omission d'une facture ou d'un règlement, utilisation d'un mauvais numéro de compte, inversion de chiffres...).
  7. Vérifier le règlement effectif des factures reçues ou émises. L'entreprise pourra ainsi relancer ses clients en cas de retard de paiement.
  8. Vérifier les lignes d'écriture figurant sur le grand-livre afin de détecter les éventuelles erreurs de comptabilisation.
  9. Ranger dans un classeur toutes les pièces comptables : factures, échéanciers d'emprunt...
  10. Éditer automatiquement le bilan à l'aide du logiciel de comptabilité. C'est le régime d'imposition et le chiffre d'affaires de l'entreprise qui déterminent si le bilan doit être plus ou moins détaillé et s'il doit être accompagné d'un compte de résultat et d'annexes.

Certifications du bilan par un commissaire aux comptes

Dans certaines sociétés, la certification du bilan comptable est obligatoire et doit être effectuée par un commissaire aux comptes.

Cette obligation concerne les SARL, EURL, SAS, SASU, SA, SCA, SCS et SNC qui dépassent 2 des 3 seuils suivants :

  • chiffre d’affaires HT supérieur à 8 millions d'euros,
  • bilan total supérieur à 4 millions d'euros HT,
  • plus de 50 salariés au cours de l’exercice.

Comment se compose un bilan comptable ?

Le bilan comptable est divisé en 2 colonnes : l'actif et le passif.

A l'actif du bilan comptable

L'actif du bilan comptable regroupe tout ce que la société possède (terrains, brevets, immeubles, sites de production...).

On y trouve essentiellement :

  • les immobilisations avec les valeurs brutes, les amortissements et les valeurs nettes,
  • les stocks de marchandises, de matières premières et les travaux en cours,
  • les créances clients, fiscales et sociales,
  • la trésorerie, dont les comptes bancaires, les Valeurs Mobilières de Placement, les autres placements de trésorerie et les caisses.

Au passif du bilan comptable

Le passif du bilan comptable détermine la provenance des fonds (le capital social, les réserves, les dettes...).

Il comporte :

  • les capitaux propres de l'entreprise, avec notamment le capital social, les réserves et le report à nouveau,
  • les dettes financières, notamment les emprunts bancaires et les comptes courants d'associés,
  • les dettes fournisseurs, fiscales et sociales (factures, impôts et charges sociales à payer).