Quelles formations suivre pour ouvrir un restaurant ?

Même si aucun diplôme n'est nécessaire pour ouvrir un restaurant, plusieurs formations sont obligatoires.

La formation pour obtenir le permis d'exploitation

Toute personne qui souhaite reprendre ou créer un restaurant doit suivre une formation lui permettant d'obtenir le permis d'exploitation.

Quels sont les restaurants concernés par la formation pour obtenir le permis d'exploitation ?

La formation pour obtenir le permis d'exploitation est obligatoire pour tous les établissements de restauration.

Elle a pour but de sensibiliser les restaurateurs sur leurs droits et obligations, mais également prévenir des risques liés à l'alcool (protection des mineurs, ivresse publique...).

Les exploitants de chambre d'hôtes qui offrent ou vendent des boissons alcoolisées (pot d'accueil, par exemple) sont aussi concernés.

Comment obtenir le permis d'exploitation d'un restaurant ?

Pour obtenir son permis d'exploitation, il suffit de s'inscrire à une formation spécifique.

La durée de cette formation varie selon votre parcours professionnel :

  • Formation 20h : Si vous avez moins de 10 ans d'expérience en tant qu'exploitant (et/ou dirigeant assimilé salarié) d'un débit de boissons
  • Formation 6h : Si vous avez plus de 10 ans d'expérience en tant qu'exploitant (et/ou dirigeant assimilé salarié) d'un débit de boissons

La formation au permis d'exploitation ne peut être dispensée que par des organismes ayant reçu l'agrément du ministre de l'intérieur, par arrêté : les CCI, Aforest, CPIH Formation, Fagiht-Infa-Formation, Umih Formation...

A la fin du stage, les participants reçoivent une attestation valant permis d'exploiter valable 10 ans, qu'ils devront joindre à leur déclaration en Mairie. A l'issue de cette période, la participation à une formation de mise à jour des connaissances (1 jour) permet de prolonger la validité du permis d'exploitation pour une nouvelle période de 10 ans.

A quoi sert la formation pour obtenir le permis d'exploitation ?

Cette formation permet d'acquérir une bonne maîtrise de l'exploitation spécifique d'un débit de boissons, de sensibiliser et de responsabiliser les exploitants aux obligations particulières de la vente d'alcool, en leur donnant toutes les informations liées aux normes législatives, réglementaires et jurisprudentielles qui leur sont applicables.

La formation est par conséquent un moyen préventif de lutte contre l'abus d'alcool et les différentes nuisances occasionnées par une exploitation mal contrôlée. Elle permet également de connaître les risques de sanctions spécifiques aux débits de boissons.

La formation à l'hygiène alimentaire

Depuis le 1er octobre 2012, au moins une des personnes travaillant dans un établissement de restauration doit avoir été formée à l'hygiène alimentaire.

Cette formation permet au restaurateur d'apprendre les règles à respecter et les risques possibles en matière d'hygiène alimentaire.

Quels sont les restaurants concernés par la formation à l'hygiène alimentaire ?

Les restaurants concernés par la formation à l'hygiène alimentaire sont ceux disposant du code NAF suivant :

  • restaurants traditionnels (code NAF 56.10A)
  • restauration rapide (code NAF 56.10C)
  • cafétérias et autres libres services (code NAF 56.10B)

Mais sont aussi concernés par la formation à l'hygiène alimentaire, les établissements suivants, quel que soit leur code NAF :

  • les salons de thé,
  • la vente de repas dans des structures mobiles et/ou provisoires : sites mobiles, véhicules boutiques (exemple camion-pizzas), installations saisonnières (exemple kiosques de plages),
  • les activités des bars et restaurants avec service de salle à bord de moyens de transport,
  • les restaurants des hôtels, clubs de vacances, bateaux de croisière et cures thermales,
  • les cafétérias dans les établissements dont l'activité de restauration n'est pas l'activité principale (GMS, grands magasins, stations-services, etc.),
  • les fermes-auberges,
  • les traiteurs disposant de places assises et/ou de mange-debout permettant aux clients de consommer sur place les plats qu'ils commercialisent,
  • les établissements exerçant une des activités listées ci-dessus à titre secondaire et/ou occasionnel,
  • les associations préparant régulièrement des repas.

Quels sont les restaurateurs dispensés de la formation à l'hygiène alimentaire ?

Pour être dispensé de la formation à l'hygiène alimentaire, il faut :

  • soit, détenir un diplôme en restauration délivré après le 1er janvier 2006. La liste des diplômes autorisés a été fixée par l'arrêté du 25 novembre 2011,
  • soit, avoir une expérience minimum de 3 ans en tant que gestionnaire ou exploitant d'une entreprise du secteur alimentaire,
  • soit, avoir suivi une formation spécifique. Si aucune personne dans l'effectif ne dispose de cette expérience ou d'un diplôme, le responsable doit faire former au moins une personne.

En quoi consiste la formation à l'hygiène alimentaire ?

La formation, d'une durée de 14h, doit être suivie auprès d'un organisme de formation figurant dans le répertoire du ministère chargé de l'agriculture. A la fin de la formation, une attestation sera délivrée à l'établissement.

En cas de contrôle, l'attestation de formation délivrée par l'organisme de formation devra pouvoir être présentée à l'inspecteur.

Les contrôles s'attachent par ailleurs au respect des conditions de fonctionnement en matière d'hygiène, que la formation ait été suivie ou pas. Une non-conformité dans les deux types de situation (absence de formation et/ou non-conformités en matière d'hygiène) est susceptible d'entraîner des suites administratives et/ou pénales, selon la nature précise et la gravité des non-conformités observées lors du contrôle.

La formation pour vendre des boissons alcoolisées après 22 heures

Lorsqu'un restaurant est ouvert entre 22 heures et 8 heures du matin et que des boissons alcoolisées figurent sur la carte des boissons, l'exploitant doit suivre une formation spécifique, dispensée par un centre de formation agréé, afin d'obtenir un permis de vente de boissons alcooliques la nuit.

A l'issue de la formation pour vendre des boissons alcoolisées après 22 heures, un permis de vente, nécessaire à l'activité et à l'inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS) est délivré au restaurateur.

Le permis de vendre des boissons alcooliques la nuit est valable 10 ans, il est nominatif et son renouvellement doit se faire par une formation d'une journée tous les 10 ans.

Vous ne savez pas où chercher ? Nous pouvons vous orienter vers la page ou le guide qui répond à votre question.