Comment comptabiliser un placement financier ?

Une entreprise qui dispose momentanément d'un excédent de trésorerie peut la placer dans un livret d'épargne, dans un compte rémunéré, dans un compte à terme ou encore en SICAV monétaires.

Le placement financier Ă  court terme (moins de 1 an)

Lors du placement de l'argent

Lorsqu'une entreprise décide de placer son argent à court terme, elle doit saisir l'écriture suivante :

  • au dĂ©bit du compte 50. Valeurs mobiliĂšres de placement (SICAV) ou dans l'une des subdivisions du compte 512. Banque qu'elle aura crĂ©Ă©e (par exemple 5121), s'il s'agit d'un compte Ă  terme ou d'un livret d'Ă©pargne ;
  • au dĂ©bit du compte 627. Services bancaires et assimilĂ©s, pour les frais bancaires liĂ©s Ă  l'opĂ©ration ;
  • au crĂ©dit du compte 512. Banques, pour la totalitĂ©.

Lors de la réception des revenus du placement

Les revenus du placement peuvent prendre la forme de dividendes, d'intĂ©rĂȘts ou de plus-values de cession.

Les intĂ©rĂȘts et dividendes

Les intĂ©rĂȘts et dividendes doivent ĂȘtre inscrits :

  • au crĂ©dit du compte 764. Revenus de valeurs mobiliĂšres de placement ;
  • au dĂ©bit du compte 512. Banques.

Les plus-values de cession

La comptabilisation des plus-values de cession se fait de la façon suivante :

  • crĂ©dit du compte 50. Valeurs mobiliĂšres de placement (prix de cession) ;
  • crĂ©dit du compte 767. Produits nets sur cessions de valeurs mobiliĂšres de placement (prix de cession moins prix d'acquisition) ;
  • dĂ©bit du compte 512. Banques, pour le total.

Le placement financier Ă  long terme (plus de 1 an)

Lorsqu'une entreprise réalise un placement dans une optique à moyen ou long terme (plus de 1 an), celui-ci est considéré comme une immobilisation financiÚre.

La comptabilisation du placement

L'opération est simple :

  • crĂ©dit du compte 512. Banques, pour le total ;
  • dĂ©bit du compte 27. Autres immobilisations financiĂšres ou du compte 26. Participations et crĂ©ances rattachĂ©es Ă  des participations, si l'investissement conduit l'entreprise Ă  prendre le contrĂŽle d'une autre sociĂ©tĂ© (elle dĂ©tient la majoritĂ© des parts ou actions) ;
  • dĂ©bit du compte 627. Services bancaires et assimilĂ©s, pour les seuls frais bancaires.

Fiscalement, ces frais ne sont pas immĂ©diatement dĂ©ductibles mais devront ĂȘtre Ă©talĂ©s sur 5 ans. Cela ne change rien Ă  la comptabilitĂ© mais lors du calcul du bĂ©nĂ©fice imposable, l'entreprise devra procĂ©der Ă  des retraitements.

La comptabilisation des revenus du placement

Les placements Ă  long terme peuvent procurer Ă  l'entreprise des intĂ©rĂȘts sur des comptes Ă  terme ou des obligations, des dividendes si elle a souscrit des parts ou actions ou des plus-values, si elle a revendu le titre achetĂ© avec un bĂ©nĂ©fice.

Les intĂ©rĂȘts et dividendes

Les intĂ©rĂȘts et dividendes s'enregistrent de la façon suivante :

  • dĂ©bit du compte 512. Banques ;
  • crĂ©dit du compte 762. Produits des autres immobilisations financiĂšres.

Les plus-values de cession

L'opération est un peu plus complexe car il faut enregistrer la sortie de l'actif :

  • dĂ©bit du compte 512. Banques (coĂ»t de cession) ;
  • crĂ©dit du compte 775. Produits des cessions d'Ă©lĂ©ments d'actif (coĂ»t de cession);
  • crĂ©dit du compte 27. Autres immobilisations financiĂšres (coĂ»t d'acquisition) ;
  • dĂ©bit du compte 675. Valeur comptable des Ă©lĂ©ments d'actif cĂ©dĂ©s (coĂ»t d'acquisition).