Comment recourir à une société de recouvrement ?


LES GUIDES JURIDIQUES

Des sociétés sont spécialisées dans le recouvrement de créances, parfois regroupées en fédération comme la FIGEC. Elles s'occupent alors des relances et des mises en demeure pour le compte de l'entreprise, tout en s'appuyant sur un réseau d'avocats et d'huissiers de justice.



Quand est-il conseillé de faire appel à une société de recouvrement d'impayés ?

La majorité des sociétés traite en interne le recouvrement amiable des créances, et décide de passer par une société de recouvrement lorsque la démarche échoue et que la facture est conséquente.

En pratique, il est conseillé d'externaliser le recouvrement judiciaire de vos factures si votre entreprise n'a pas de service juridique. Une bonne maîtrise des techniques de recouvrement permet généralement d'accélérer le paiement.

recouvrement des impayés et injonction de payer
impayé


Comment choisir sa société de recouvrement d'impayés ?

Si vous avez peu de dossiers ou une grande diversité parmi vos clients, préférez des sociétés de taille réduite qui seront plus flexibles. Ces sociétés offrent plus facilement un interlocuteur unique pour l’ensemble de vos dossiers.

Si votre débiteur se trouve à l'étranger, vous avez intérêt à opter pour une société disposant d'une antenne locale, afin d'agir au plus près de votre débiteur. Sinon, choisissez une société spécialisé dans la maîtrise des législations, des procédures juridiques, et des usages commerciaux du pays concerné.

N'hésitez pas à comparer plusieurs sociétés de recouvrement. Commencez par établir un cahier des charges précis, puis lancez un appel d'offres et sélectionnez deux ou trois sociétés, puis une seul, que vous testerez sur une dizaine de dossiers. Assurez-vous que votre assurance assistance juridique prend en charge cette prestation.



Comment les sociétés de recouvrement facturent-elles leurs prestations ?

Le mode de facturation varie d'une société de recouvrement à une autre.

Certaines facturent des frais dès l'ouverture du dossier et avant même la première action de relance alors que d'autres ne facturent l'entreprise que si elles parviennent à récupérer l'impayé. Mais la somme facturée à l'entreprise est alors supérieur.


Facturation au dossier

Des frais vous sont facturés dès l'ouverture du dossier et avant même la première action de relance.


Facturation au résultat

Aucun frais n'est appliqué tant que votre facture n'est pas payée. Le cabinet de recouvrement assume le risque de ne pas arriver à ses fins et de supporter seul le coût de son action. Cependant, certains d'entre eux exigent une avance qui empêche de changer ensuite de cabinet.

La plupart des sociétés de recouvrement se rémunèrent en prélevant un pourcentage variant en fonction de la somme récupérée : élevé pour les petites créances (entre 20 et 25 % pour des créances de moins de 2 500 euros) et moins lourd pour les créances supérieures à 2 500 euros (de 15 à 10 %).

Le pourcentage qui vous est facturé est donc sensiblement supérieur à la facturation au dossier.

Votre client refuse de payer sa facture ?

En plus de perturber la gestion de votre entreprise, une facture impayée équivaut à une perte qui vous coûte cher. Les factures impayées poussent chaque année 15.000 d'entreprises au dépôt de bilan en France !

Mais un impayé n'entraîne pas seulement une perte de chiffre d'affaires. Outre le temps consacré à ce problème, vous devez également prendre en charge les frais de recouvrement liés à la procédure engagée. C'est pourquoi il est important d'agir dès les premiers signes d'impayé.

Le guide "Réussir à se faire payer" a précisément pour but de vous guider dans cette démarche.

A TÉLÉCHARGER

Nos services

Assistant-juridique.fr

Suivez-nous