Des conseils et astuces juridiques pour bien gérer votre entreprise au quotidien.

Télécharger mon guide

L'information juridique des entreprises, des associations, des salariés et des locataires

En quoi consiste le portage salarial ?


LES GUIDES JURIDIQUES DE L'ENTREPRISE

Présenté comme une alternative à la création d'entreprise, le portage salarial permet à des professionnels indépendants (experts, consultants, formateurs ou prestataires de services) de facturer leurs clients via une société de portage salarial.



Comment fonctionne le portage salarial ?

Lorsqu'un professionnel souhaite lancer son activité sans créer sa propre entreprise, il fait appel aux services d'une société de portage salarial. Après avoir obtenu l'accord de son client, il signe une convention d'adhésion et conclue un contrat de travail avec une société de portage.

La société de portage ne fournit pas de missions au salarié porté ; c'est lui qui doit prospecter les clients potentiels en vue de décrocher des missions et en négocier les conditions : honoraires, planning, facturation... Mais il n'a aucun lien contractuel avec eux, c'est la société de portage qui conclue le contrat de mission avec les clients du salarié porté et les facture en son nom. Le portage salarial permet donc d'exercer son activité en toute sérénité.

La société de portage se charge des démarches administratives, juridiques, fiscales et comptables :

  • elle facture au client les honoraires négociés au préalable par le salarié porté ;
  • elle veille à ce que les honoraires soient acquittés en temps et en heures par le client, si besoin en passant par des relances ;
  • elle perçoit les honoraires facturés au client qu'elle rétrocède au salarié porté en lui versant une rémunération, déduction faite des charges patronales et salariales et des frais de gestion. Elle se charge de toutes les démarches liées au contrat de travail (déclaration de l'embauche, versement des cotisations sociales aux organismes sociaux...).

La réglementation du portage salarial est assurée par l'ordonnance du 2 avril 2015.



Quels sont les avantages du portage salarial pour le salarié porté ?


Le professionnel exerce son activité en tant que salarié

Le salarié porté bénéficie du statut de salarié. Ses biens personnels et son patrimoine sont donc mis à l'abri.

Il se voit verser un salaire et la société de portage lui procure tous les avantages de ce statut : congés payés, prime de précarité et couverture sociale (Sécurité sociale, mutuelle complémentaire, prévoyance, retraite).

Son activité lui ouvre des droits au chômage et à la formation professionnelle.


Le professionnel est rapidement opérationnel

La société de portage assure la gestion quotidienne de l'activité : facturation des honoraires, gestion des paiements, calcul et versement des cotisations sociales...

Il peut donc se concentrer uniquement sur son métier et ses clients.


Le professionnel reste autonome

Le professionnel démarche et réalise ses prestations directement auprès de ses clients.

Il définit le contenu de ses missions, ses honoraires et réalise ses prestations en toute autonomie.

Il est le seul propriétaire du portefeuille client, qu'il peut conserver s'il décide de créer sa propre entreprise.

Il a également la possibilité de créer une activité complémentaire en auto-entrepreneur, voire de créer la même activité en portage et en auto-entrepreneur.


Le professionnel peut déduire ses frais

La société de portage retranche de sa rémunération les frais lié à l'activité (frais de repas, frais de déplacement...).

Contrairement au statut d'auto-entrepreneur, il ne paie pas de cotisations sociales sur ses frais et ceux-ci n'entrent pas dans le calcul de son impôt sur le revenu.



Vaut-il mieux opter pour le portage salarial ou devenir auto-entrepreneur ?

D'après ABC Portage, il vaut mieux préférer l'auto-entreprise lorsque l'on assure des prestations à faible coût ou que l'on désire créer et gérer sa propre image. Il faut également savoir que le portage salarial ne vise que les prestations de services effectuées auprès d'entreprises et sur des marchés généralement supérieurs à 1000 euros.

Le portage salarial est recommandé aux professionnels désirant débuter immédiatement leur activité auprès d'un client principal, qui n'ont pas besoin de structure pour travailler et ont avant tout pour objectif de tester la viabilité d'un projet.

Créer une entreprise

A TÉLÉCHARGER

Réussir l'ouverture d'un commerce de restauration rapide

L'ouverture d'un commerce de restauration rapide nécessite de suivre des règles strictes, la réglementation étant particulièrement sévère en la matière : sécurité, accessibilité, hygiène, prix, alcool, tabac...

Créer et gérer un site de e-commerce

Les sites de e-commerce sont tenus d'afficher des informations obligatoires et de respecter des règles majoritairement issues de la loi Chatel : information préalable du consommateur, respect du délai de livraison, possibilité pour le consommateur de se rétracter...

Se lancer dans la coiffure

L'ouverture d'un salon de coiffure dans un local dédié ou de façon itinérante nécessite de respecter des règles strictes, la réglementation étant particulièrement sévère en la matière : conditions de diplôme, accessibilité, hygiène, prestations autorisées...

Se lancer dans les services à la personne

Pour exercer une activité de services à la personne, une entreprise doit soit obtenir un agrément préfectoral, soit être simplement déclarée. L'obtention de l'agrément nécessite ensuite de suivre diverses règles issues du cahier des charges.

Créer un gîte ou une chambre d'hôtes

La création d'un gîte rural ou d'une chambre d'hôtes nécessite de réaliser un certain nombre de formalités (choix d'un statut de particulier ou de professionnel, déclaration en mairie, souscription d'assurances...) et de respecter une réglementation de plus en plus contraignante.

Comment créer une SARL ?

Même si les formalités de création tendent à être de plus en plus simples, les fondateurs rencontrent souvent plusieurs difficultés lors de la création d'une SARL.

Rémunérer un gérant de SARL

S'il exerce des fonctions distinctes de son mandat social, le gérant d'une SARL a la possibilité de percevoir une rémunération. Dans certains cas, il peut également cumuler son mandat social avec la conclusion d'un contrat de travail.

Comment recouvrer un impayé facilement ?

Pour que les impayés restent sans risques sur votre trésorerie, vous devez systématiquement mettre en place une procédure graduée : relances écrites ou téléphoniques, mise en demeure puis action judiciaire.