Comment devenir coiffeur à domicile ?

Devenir coiffeur à domicile nécessite de détenir une qualification professionnelle précise. Diverses formalités doivent également être effectuées.

1. Obtenir une qualification professionnelle

Le coiffeur à domicile est un professionnel qui propose des soins esthétiques et hygiéniques de la chevelure naturelle ou artificielle, sans installation fixe d'un matériel lourd et sophistiqué, au domicile des particuliers, dans les établissements collectifs (maisons de cure) ou encore sur leur lieu de travail et de villégiature.

Attention, l'exercice de l'activité dans un véhicule aménagé, dans les hôpitaux, les maisons de retraite ou à votre domicile est assimilée à l'ouverture d'un salon de coiffure.

L'activité de coiffure à domicile doit être exercée par une personne qualifiée, c'est-à-dire titulaire :

  • du CAP de coiffure,
  • du diplôme ou titre homologué ou enregistré lors de sa délivrance au répertoire national de certification professionnelle dans le même domaine que le CAP de coiffure et d'un niveau égal ou supérieur.

Une dispense de qualification pour les coiffeurs pour hommes est accordée si l'exercice de la coiffure s'effectue à titre accessoire ou en complément d'une autre profession et dans une commune de moins de 2 000 habitants.

2. Réaliser un stage de préparation à l'installation (facultatif)

Depuis l’entrée en vigueur de la loi Pacte le 22 mai 2019, l’inscription au répertoire des métiers (ou au Registre des entreprises dans les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle) ne nécessite plus la réalisation d’un stage de préparation à l’installation.

Les artisans, qu’ils soient micro-entrepreneurs ou pas, peuvent désormais débuter leur activité sans passer par cette formation préalable.

3. Choisir un statut juridique pour l'exercice de l'activité de coiffeur à domicile

Ce n'est pas uniquement la nature de votre activité qui doit motiver le choix du statut juridique de votre activité de coiffeur à domicile mais divers autres critères :

  • le souci de protéger votre patrimoine personnel. Si votre souci principal est la protection de votre patrimoine personnel, vous avez tout intérêt à créer une société. En effet, sauf si vous vous êtes porté caution, les créanciers de l'entreprise ne pourront saisir que votre patrimoine professionnel,
  • la volonté de transmettre votre entreprise. Si vous comptez transmettre votre entreprise, le choix de l'entreprise individuelle s'avère le plus judicieux,
  • l'importance des besoins financiers. Lorsque vos comptes prévisionnels établissent que vous risquez de manquer de moyens financiers, le recours à des investisseurs peut s'avérer indispensable. Pour les accueillir, la création d'une société s'impose, le capital social pouvant être divisé en différentes parts. L'entreprise individuelle n'est pas prévue pour accueillir d'autres personnes,
  • le montant des bénéfices susceptibles d'être réalisés. De façon générale, plus les bénéfices sont redistribués à l'entrepreneur, plus le régime de l'impôt sur le revenu est favorable. Plus ils sont réutilisés pour l'activité de l'entreprise, plus l'impôt sur les sociétés est indiqué,
  • la complexité des règles de fonctionnement. Dans l'entreprise individuelle, les règles sont réduites au minimum. Le dirigeant prend toutes les décisions et engage sa responsabilité en cas d'erreur. Dans la société, le dirigeant doit observer un certain formalisme pour chacune des décisions qu'il prend, celui-ci n'étant que le mandataire de la société. Pour tous les actes importants, il devra aussi obtenir l'approbation des autres associés.

4. Immatriculer l'entreprise exerçant l'activité de coiffeur à domicile

Si vous avez choisi de créer une société, les formalités sont plus complexes et peuvent nécessiter l'aide d'un avocat :

  • Vous allez devoir procéder à la rédaction des statuts.
  • Une annonce doit ensuite être publiée dans un journal d'annonces légales puis être jointe à votre dossier de création.
  • Le CFE se chargera ensuite de transmettre les statuts au service des impôts afin que les droits d'enregistrement soient calculés.

Si vous avez choisi de créer une entreprise individuelle, les formalités sont plus simples à réaliser car cette structure ne comporte pas de capital social et n'exige pas la rédaction de statuts. Les formalités de création d'une micro-entreprise sont les plus souples à réaliser.

5. Obtenir la carte d'artisan ambulant

La carte d'artisan ambulant est obligatoire seulement lorsque vous exercez votre activité en dehors de votre commune de domiciliation.

La carte est délivrée par la Chambre des métiers et de l'artisanat dans un délai maximal d'un mois. Elle est valable quatre ans.

Dans l'attente de la délivrance de la carte définitive, vous pouvez obtenir un certificat provisoire d'un mois vous permettant de démarrer immédiatement votre activité.

Sans réponse dans un délai de 2 mois, la demande est considérée comme refusée.