L'information juridique des entreprises, des associations, des salariés et des locataires

Un micro-entrepreneur doit-il adhérer à une caisse de retraite complémentaire ?

Après vous être inscrit en auto-entrepreneur, vous allez recevoir divers courriers de la part de l'URSSAF, de l'INSEE mais également de sociétés privées de caisse de retraite complémentaires vous incitant à vous inscrire. Est-ce obligatoire ?

A quoi sert une retraite complémentaire ?

Tous les auto-entrepreneurs employant des salariés, qu'ils soient ou non cadre, ont l'obligation d'adhérer et de cotiser à une caisse de retraite complémentaire.

La retraite complémentaire est une retraite s'ajoutant à la retraite de base versée par la Sécurité sociale ou la Mutualité sociale agricole.

Autrement dit, les salariés du secteur privé cotisent :

  • pour leur retraite de base auprès du régime général de la Sécurité sociale ou de la Mutualité sociale agricole s'ils travaillent dans le secteur agricole,
  • pour leur retraite complémentaire auprès d'une caisse de retraite Arrco, et Agirc s'ils sont cadres.

Un auto-entrepreneur a-t-il l'obligation de s'inscrire à une caisse de retraite complémentaire ?

Depuis le 1er janvier 2018, les auto-entrepreneurs ne sont tenus d'adhérer aux institutions AGIRC et ARRCO que lors de l'embauche du 1er salarié.

Auparavant, l'adhésion à une caisse de retraite complémentaire était toujours obligatoire, même si l'auto-entrepreneur n'employait aucun salarié. Cela étant, l'adhésion n'entraînait aucun versement de cotisations tant qu'il n'y avait pas d'embauche de salarié.

Cette immatriculation concerne les salariés, cadres et non-cadres, déjà embauchés ou non. L'auto-entrepreneur cotise déjà à la retraite complémentaire de la Sécurité sociale des indépendants par le biais de ses cotisations sociales.

Dès que les institutions de retraite reçoivent, via la DSN ou autre mode de déclaration, une information concernant une première embauche, elles adressent un certificat d'adhésion au micro-entrepreneur. S'il ne renvoie pas le formulaire, il sera immatriculé d'office par un groupe désigné par l'ARRCO et l'AGIRC.

Faut-il répondre aux courriers des sociétés privées de retraite complémentaire ?

Il est possible que vous receviez également des courriers de la part de sociétés privées de caisse de retraite complémentaires vous incitant à vous inscrire en précisant que l'inscription est obligatoire. Certaines vont jusqu'à constater une absence de déclaration de cotisations et menacent d'estimer le montant des cotisations dues en appliquant une majoration.

En réalité, il s'agit de simples sociétés qui cherchent à vous vendre des prestations supplémentaires, généralement de la prévoyance. Elles n'ont rien à voir avec les administrations officielles de retraite. Vous pouvez donc ignorer ces courriers qui cherchent à vous effrayer pour vous pousser à vous inscrire.

Services

Assistant-juridique.fr

Suivez-nous