Cotisations 2018 des micro-entrepreneurs (auto-entrepreneurs)

Les cotisations sociales des auto-entrepreneurs ont subi une légère diminution en 2018. Les taux de cotisations dépendent de l'activité exercée (achat-vente, prestations de service, profession libérale) et du bénéfice ou non d'un dispositif d'exonération.

Cotisations 2018 des auto-entrepreneurs

Activité exercéeTaux de cotisation
Vente de marchandises et hébergement (sauf location d'habitation meublée et logements meublés de tourisme)12,8 %
Prestations de services commerciales ou artisanales22 %
Professions libérales22 %

Cotisations 2018 des auto-entrepreneurs bénéficiant de l'ACCRE

Certains auto-entrepreneurs ont droit à l'ACCRE, un dispositif permettant d'obtenir une importante réduction de cotisations sociales durant les 3 premières années.

À partir de la 4e année, les micro-entrepreneurs bénéficiaires de l'ACCRE sont soumis au même taux de prélèvement que les autres auto-entrepreneurs.

Activité exercée 1ère année 2ème année 3ème année 4ème année
Vente de marchandises  3,2 %  6,4 %  9,6 %  12,8 %
Autres activités  5,5 %  11 %  16,5 %  22 %

Cotisations 2018 des auto-entrepreneurs vivant dans les DOM

Les auto-entrepreneurs vivant dans les DOM bénéficient automatiquement d'exonérations de charges sociales. Ils n'ont aucune demande à effectuer.

Ces taux s'appliquent, quelle que soit la date de création, dans les départements d'Outre-mer (Réunion, Martinique, Guadeloupe, Guyane), à Saint-Martin et à Saint-Barthélémy.

Les taux applicables en 2018 n'ont pas encore été communiqués. Voici les taux applicables en 2017 :


24 premiers mois d'activité A partir du 25 ème mois d'activité
Activités de vente de marchandises, fourniture de denrées à emporter ou à consommer sur place et de fourniture de logement (hôtels, chambres d'hôtes, gîtes ruraux ou meublés de tourisme) Exonération sauf retraite complémentaire et CFP 8,8 %
Autres prestations de services commerciales ou artisanales ou libérales relevant du RSI Exonération sauf retraite complémentaire et CFP 15,2 %
Activités libérales relevant de la Cipav 7,5 %
(au titre de l'assurance vieillesse) 
jusqu'à la fin du septième trimestre civil qui suit celui de la création d'activité
15 %

Possibilité d'opter pour le paiement de cotisations minimales

Les auto-entrepreneurs peuvent opter pour le paiement de cotisations minimales. Le but est de permettre à certains auto-entrepreneurs qui génèrent peu de chiffre d'affaires de s'assurer une meilleure protection sociale et de contribuer malgré tout à leur retraite, de façon plus abondante que s'ils se limitent à leurs cotisations.

Cette demande est à adresser à la SSI au plus tard le 31 décembre de l'année précédant celle pour laquelle le régime doit être appliqué, ou, en cas de création, au plus tard le dernier jour du 3ème mois qui suit celui de la création. Cette option s'applique tant qu'elle n'a pas été dénoncée dans les mêmes conditions.

Le calcul et le paiement de ces cotisations minimales sont effectués selon les mêmes modalités que dans le régime classique :

  • Pour les artisans et les commerçants : cotisations d'indemnités journalières, de retraite de base et d'invalidité décès et le, cas échéant, de retraite complémentaire.
  • Pour les professionnels libéraux : retraite de base et, le cas échéant, retraite complémentaire et invalidité-décès.