Comptabiliser les apports en compte courant ou sur le compte de l'exploitant

La comptabilité d'une entreprise individuelle comporte quelques particularités : pas de capital social, pas de compte courant d'associé, pas de séparation de patrimoine avec l'entrepreneur, utilisation d'un compte de l'exploitant...

Les apports en compte courant

Les apports en capital constituent le capital social de la société et sont donc définitifs. Les associés ne pourront en obtenir le remboursement que lors de la liquidation de la société, s'il reste suffisamment de trésorerie.

S'ils souhaitent ne faire qu'une avance Ă  la sociĂ©tĂ©, les associĂ©s devront effectuer un apport en compte courant. Il s'agit d'un prĂȘt (rĂ©munĂ©rĂ©) qui sera remboursĂ© par la sociĂ©tĂ© lorsque la situation le permettra.

Lors du versement des fonds

  • crĂ©dit du compte 455. AssociĂ©s - Compte-courant ;
  • dĂ©bit du compte 512. Banques.

La rémunération du compte courant

  • dĂ©bit du compte 661. Charges d'intĂ©rĂȘts
  • crĂ©dit du compte 512. Banques (en cas de versement) ou du compte 455. AssociĂ©s - Compte-courant (si aucun versement n'a lieu).

Lors du remboursement des fonds

  • dĂ©bit du compte 455. AssociĂ©s - Compte-courant ;
  • crĂ©dit du compte 512. Banques.

Les apports sur le compte de l'exploitant

Le compte de l'exploitant fonctionne de façon similaire exceptĂ© que les sommes prĂȘtĂ©es ne produisent pas d'intĂ©rĂȘts.

Lors du versement de l'apport :

  • dĂ©bit du compte 512. Banques ;
  • crĂ©dit du compte 108. Compte de l'exploitant.

Lors de son remboursement :

  • crĂ©dit du compte 512. Banques ;
  • dĂ©bit du compte 108. Compte de l'exploitant.