Quel est le coût de création d'une SARL ?

La création d'une SARL engendre un certain nombre de coûts qu'il est toutefois possible de réduire avec quelques astuces.

Quels sont les frais légaux entraînés par la création d'une SARL ?

La création d'une SARL nécessite la réalisation de trois formalités payantes :

  • l'insertion d'une annonce dans un journal d'annonces légales,
  • l'immatriculation de la SARL au Registre du commerce et des sociétés ou au Répertoire des Métiers,
  • le dépôt d'une déclaration des bénéficiaires effectifs de la société.

A ces formalités obligatoires, il faut ajouter le montant minimum du capital social d'une SARL : 1 €.

Formalités Tarifs
Frais d'annonce légale entre 150 et 205 € HT
Frais d'immatriculation 39,42 € (activité commerciale) ou 130 € (activité artisanale)
Frais de dépôt de la déclaration bénéficiaires effectifs 22,52 €

Coût d'insertion d'une annonce dans un journal d'annonces légales

La création d'une SARL doit donner lieu à l'insertion d'une annonce dans un journal d'annonces légales.

Le prix varie en fonction du département, du journal choisi, du nombre de signes et de lignes.

Coût moyen de la formalité : entre 150 et 205 € hors taxes.

Frais d'immatriculation de la SARL au RCS ou au RM

Les frais d'immatriculation d'une SARL sont les suivants :

  • Immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés (commerçants): 39,42 €.
  • Immatriculation au Répertoire des Métiers (artisans) : en moyenne 130 €.

Les SARL assujetties à la double immatriculation doivent régler à la fois les frais d'immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés et au Répertoire des Métiers.

Suppression de l'obligation de réaliser un stage de préparation à l'installation

Depuis l'entrée en vigueur de la loi Pacte le 22 mai 2019, l'inscription au répertoire des métiers (ou au Registre des entreprises dans les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle) ne nécessite plus la réalisation d'un stage de préparation à l'installation.

La suppression de cette obligation permet ainsi à la SARL désirant créer une activité artisanale d'économiser 200 €.

Coût de déclaration des bénéficiaires effectifs de la société

Toutes les sociétés sont tenues de déposer au greffe un document indiquant le nom du ou de leurs bénéficiaires effectifs. Cette formalité permet d'identifier qui exerce réellement le contrôle d'une société afin de lutter contre la fraude fiscale et le blanchiment d'argent.

Cette formalité s'effectue lors du dépôt du dossier de création qui permet de demander l'immatriculation de la SARL au Registre du Commerce et des Sociétés ou au Répertoire des Métiers

Coût de la formalité : 22,52 €

Quels autres frais la création d'une SARL peut-elle engendrer ?

Coût de rédaction du business plan d'une SARL

Un business plan permet aux partenaires de la SARL (banque, investisseurs, associés…) d'apprécier la viabilité financière, économique et commerciale de son projet.

Un business plan réalisé par un prestataire extérieur ou par un cabinet spécialisé coûte entre 500 et 4 000 €.

Coût de rédaction des statuts de la SARL

La rédaction des statuts d'une SARL peut être confiée à un avocat spécialisé en droit des sociétés ou à un expert-comptable.

Les honoraires dépendent du type de travail demandé et sont compris entre 900 et 3 000 € TTC.

Coût de dépôt d'une marque

Le dépôt d'une marque à l'INPI coûte :

  • 190 € pour une classe
  • 40 € par classe supplémentaire

Ces frais n'incluent pas la recherche de similarité, prestation payante proposée par l'INPI et allant de 50 à 500 €.

Si la SARL fait appel à un expert pour déposer sa marque, il faudra en outre ajouter 280 à 600 € d'honoraires.

Frais d'acquisition d'une licence

Il est obligatoire d'obtenir un permis d'exploitation pour exercer certaines activités, par exemple pour l'ouverture d'un bar ou d'un restaurant.

Le permis d'exploitation s'obtient au terme d'une formation dont les tarifs oscillent entre 300 € et 850 €. Un financement par le CPF, Pôle Emploi, l'AGFICE ou le FAFCEA est cependant possible.

Frais de conception d'un site internet

La création d'un site vitrine, c'est-à-dire un site de 5 à 10 pages présentant l'activité de la SARL entraîne des frais de :

  • 500 à 3 000 € en passant par un freelance
  • jusqu'à 5 000 € en passant par une agence web.

La création d'un site de e-commerce coûte de :

  • 1 000 à 20 000 € en passant par un freelance
  • jusqu'à 50 000 € en passant par une agence web.

Les frais de création d'une véritable plateforme web, tel qu'un site de rencontres ou un réseau social, peuvent atteindre 50 000 voire 100 000 €.

Pourquoi ces différences de tarifs entre freelances et agences ? Une agence web dispose d'une équipe polyvalente capable de gérer toutes les étapes de création et de maintenance d'un site internet.

A l'inverse, un freelance est généralement spécialisé dans le design ou dans le développement. Il y a de fortes chances pour qu'il ne soit pas disponible pour assurer l'évolution et la maintenance du site, ce qui nécessitera de trouver un nouveau freelance qui accepte de reprendre un code existant.

A noter : il existe des solutions gratuites ou peu onéreuses telles que Wordpress ou Prestashop (de 0 à 100 € par mois) pour se charger soi-même de la création et de la gestion de son site web.

A quels frais de tenue de comptabilité s'attendre ?

Coût d'utilisation d'un logiciel de comptabilité

Un gérant de SARL a tout à fait le droit de tenir lui-même la comptabilité de sa société. Aucune réglementation n'impose de la faire valider par un expert-comptable.

Il est conseillé d'opter pour un logiciel de devis-facturation couplé à un logiciel de comptabilité, ce qui permettra d'intégrer automatiquement les factures dans la comptabilité. Si c'est un expert-comptable qui se charge de la comptabilité courante, un logiciel de devis-facturation suffit.

Tenir soi-même sa comptabilité de A à Z peut cependant s'avérer risqué si le dirigeant n'a aucune connaissance comptable, sociale et fiscale. Les risques d'erreurs pouvant aboutir à un redressement de l'administration fiscale ou de l'URSSAF sont alors accentués.

Les tarifs des logiciels de comptabilité varient de 100 à 200 €.

Coût de recours à un expert-comptable

Une SARL n'a pas l'obligation de recourir à un expert-comptable pour tenir sa comptabilité. Mais son recours s'avère souvent indispensable lorsque le gérant n'a pas de connaissances comptables ou que la SARL souhaite procéder à des opérations complexes.

Les honoraires d'un expert-comptable dépendent du nombre d'opérations réalisées par la SARL durant l'année, de l'étendue de sa mission (simple tenue de la comptabilité, gestion, réalisation des bulletins de paie, des déclarations fiscales...), du nombre d'interventions dans l'année...

Pour réduire les coûts, il est conseillé à la SARL de se charger elle-même de la comptabilité courante (enregistrement des achats et des ventes dans un logiciel de comptabilité, réalisation des factures) et de laisser le soin à l'expert-comptable de réaliser les déclarations sociales et fiscales ou les opérations plus complexes (comptes annuels, notamment).

Un expert-comptable coûte en général entre 80 € et 300 € HT de l'heure.

Coût de recours à un centre ou à une association de gestion agréée

Les SARL imposée à l'impôt sur le revenu ont la possibilité d'adhérer à un centre ou à une association de gestion agréée. Il s'agit plutôt d'une obligation puisque les SARL qui n'adhèrent pas se voient appliquer une majoration de 25 % sur la base d'imposition de leurs revenus.

L'adhésion est payante (entre 150 et 300 € par an). L'association ou le centre organise un contrôle de base de la comptabilité et des déclarations fiscales de la SARL adhérente. Des séances d'information concernant les nouvelles mesures fiscales sont aussi au programme.

Si l'adhésion a lieu dans les trois mois du début d'activité, des avantages fiscaux sont aussi prévus :

  • la non-application de la majoration de 25 % pour le calcul de leurs impôts ;
  • la possibilité de régulariser sa situation fiscale, sans encourir de pénalités (sauf manoeuvres frauduleuses) ;
  • la possibilité de bénéficier d'une réduction d'impôt au titre des frais occasionnés par la tenue de leur comptabilité et leur adhésion au centre ou à l'association.

Vous ne savez pas où chercher ? Nous pouvons vous orienter vers la page ou le guide qui répond à votre question.