Quelle est l'utilité du budget prévisionnel pour une association ?

Sauf à l'occasion d'une demande de subvention, la majorité des associations n'établissent pas de budget prévisionnel. C'est pourtant un moyen leur permettant de conserver des comptes en équilibre.

Le budget prévisionnel et la demande de subvention

La demande de subvention comprend deux budgets : le budget prévisionnel de l'association loi 1901 et celui de l'action escomptée. Toutefois, si l'association n'a qu'un seul projet, le budget prévisionnel général de l'association sera identique au budget prévisionnel du projet.

Le budget est présenté sous forme d'un tableau à deux colonnes (charges et produits), dont la somme doit être égale des deux côtés. Un budget prévisionnel doit toujours respecter certaines règles :

  • il couvre un exercice de 12 mois (année civile ou scolaire),
  • il présente les comptes de classe 6 et 7 uniquement (charges et produits),
  • il est équilibré : le total des charges doit forcément être égal au total des produits. La présentation d'un budget prévisionnel déséquilibré (déficitaire ou bénéficiaire) pourra être un frein dans la recherche de partenaires,
  • il est sincère. Il n'est pas question de gonfler le poste des dépenses pour espérer obtenir une subvention plus importante. Le principe est d'affecter un coefficient de marge de 5 % à 10 % (réparti de façon homogène), de façon à prévoir les impondérables.

Le budget prévisionnel : un outil de gestion permettant d'anticiper les difficultés

La recherche de partenaires financiers n'est pas le seul élément qui doit amener l'association à réaliser un budget prévisionnel.

Un budget prévisionnel est en effet un excellent outil de gestion. Il constitue une base sur laquelle les dirigeants pourront s'appuyer pour rapprocher la situation réelle de l'association à ce qui était prévu. A cet effet, il doit être retravaillé et adapté en permanence.

Il est d'ailleurs conseillé de réaliser deux budgets prévisionnels différents : un budget conforme à ce qui est prévu et un budget envisageant une activité plus faible qu'envisagée.

L'association pourra ainsi déterminer si elle pourra faire face à ses dépenses, payer ses salariés, rembourser ses emprunts... Dans le cas contraire, il faudra réajuster le projet afin d'éviter la cessation des paiements à la moindre difficulté.