Comment calculer la TVA à reverser au Trésor public ?

Lorsque l'entreprise réalise sa déclaration de TVA, elle doit calculer le montant de la TVA à reverser au Trésor public.

Calcul de la TVA à décaisser

Pour calculer la TVA à décaisser, il faut procéder à la soustraction suivante : TVA à payer = TVA collectée - TVA déductible

Plus précisément, voici le calcul que vous devez effectuer :

  • 44571. Tva collectée
  • - 4452. Tva due intracommunautaire
  • - 44566.Tva déductible / ABS
  • - 445662. Tva déductible intracommunautaire
  • - 44562. Tva déductible / immobilisations
  • - 44567. Crédit de tva à reporter
  • = 44551. Tva à décaisser

La TVA à décaisser est donc la différence entre la TVA collectée perçue par l'entreprise pour le compte de l'État et les TVA déductibles supportées par cette dernière lors de ses achats. L'entreprise devra reverser cette TVA à décaisser à l'État.

La TVA n'a donc aucun impact sur les résultats de l'entreprise puisqu'elle ne conserve pas la TVA encaissée et récupère la TVA payée aux fournisseurs. En revanche, si vous accordez des délais de paiement à vos clients, la TVA peut avoir un impact temporaire sur la trésorerie.

Par exemple, si vous vendez en janvier des marchandises en laissant un délai de paiement de quatre mois à votre client, vous devrez payer à l'État le montant de la TVA collectée au titre du mois de janvier, même si vous n'encaisserez ce montant que quatre mois plus tard. Vous devrez donc payer à l'État une somme d'argent que vous n'avez pas encore perçue d'où une diminution de la trésorerie. Pour le client, c'est la situation inverse, il a la droit de récupérer la TVA alors qu'il ne l'a pas encore payé à son fournisseur, ce qui constitue un avantage de trésorerie.


La date de reversement de la TVA varie selon le type d'opération et sa date d'exigibilité.

Imputation d'un crédit de TVA

Si l'entreprise dispose d'un crédit de TVA, elle peut l'imputer sur la TVA exigible le mois d'après et les mois suivants. Il n'y a pas de limitation à la durée du report qui est possible jusqu'à l'imputation totale du crédit de TVA.