L'information juridique des entreprises, des associations, des salariés et des locataires

Saisie d'un véhicule : la saisie par déclaration

La saisie par déclaration vous permet de continuer à utiliser votre véhicule mais empêche toute cession.

1ère étape : déclaration de l'huissier à la préfecture

Un commandement de payer préalable n'est pas nécessaire.

L'article R. 223-2 du Code des procédures civiles d'exécution indique que la déclaration à la préfecture doit être réalisée par voie de signification au préfet du département dans lequel le véhicule est immatriculé.

La déclaration vaut saisie.

2ème étape : signification de l'acte de déclaration au débiteur

Vous devez recevoir une copie de la déclaration dans les 8 jours qui suivent. La déclaration et la copie doivent contenir toutes les mentions suivantes :

  • votre nom et adresse,
  • le numéro d'immatriculation et marque du véhicule saisi,
  • la référence au titre exécutoire autorisant la saisie,
  • le décompte des sommes réclamées.
L'article R. 223-2 du Code des procédures civiles d'exécution n'impose pas à l'huissier de justice de joindre copie du titre exécutoire. Celui-ci doit simplement être mentionné.

La déclaration est valable 2 ans et peut être renouvelée si vous ne réglez pas votre dette. A compter de la déclaration, vous pouvez continuer à utiliser votre véhicule mais vous ne pouvez plus le vendre avant d'avoir réglé votre dette.

En effet, aucun certificat d'immatriculation ne peut être délivré à un nouveau titulaire, sauf mainlevée donnée par le créancier ou ordonnée par le juge.

Services

Assistant-juridique.fr

Suivez-nous