L'information juridique des entreprises, des associations, des salariés et des locataires

Restauration
rapide
Gîte et
chambre
d'hôtes
Services à la
personne
E-commerce
Recouvrer
une dette
Subventions
associatives
Assemblées
générales
associatives
Rémunérer un
gérant de SARL
Gérer un
compte courant
d'associé
Dividendes :
mode d'emploi
Réaliser une
assemblée
annuelle de
SARL
Céder des
parts
de SARL
Céder un fonds
de commerce
Rompre un bail
commercial
Sanctionner/
exclure
l'adhérent d'une
association
Modifier les
statuts d'une
association
Rémunérer les
dirigeants d'une
association
Dissoudre une
association
Dissoudre une
SARL
Rembourser
les frais
d'un bénévole
Démission d'un
gérant de SARL
Créer une
association
loi 1901
Recevoir des
dons
Rédiger les
statutsd'une
association
loi 1901
10 astuces
pour éviter
les impayés
Organiser une
manifestation
artistique
Créer
une SARL
Révoquer un
gérant de SARL
Désigner les
dirigeants d'une
association
Augmenter le
capital d'une
SARL
Révoquer le
dirigeant d'une
association
Remplir la
déclaration de
TVACA13
Modifier les
statuts d'une
SARL
Céder un bail
commercial
Dissoudre une
EURL
Organiser une
loterie
associative
Réussir son
assemblée
générale
constitutive
Organiser une
manifestation
sportive
Créer
une association
loi 1908
Formalités de
création
d'une SARL
Transférer le
siège social
d'une
association
Rédiger des
statuts de
SARL
Coiffure
Déclarer une
association
loi 1901
Sous-louer un
bail commercial
Conclure un
contrat de
location-
gérance
Ouvrir une
buvette
associative
Rédiger les
statuts d'une
association
loi 1908
Nommer le
gérant
d'une SARL
Enregistrer
une association
loi 1908
Démission du
dirigeant d'une
association
Se défendre
devant les
prud'hommes
Modifier un
contrat de
travail

Renouveler une
période d'essai

Rupture
amiable

Rompre une
période d'essai

Rompre un
contrat
d'apprentissage
Rupture
conventionnelle
Rompre un
CDD

Contester un
licenciement

Blâme et
avertissement
Mise à pied
disciplinaire :
mode d'emploi
Rétrogradation
disciplinaire
Mutation
disciplinaire
Licenciement
pour faute
Sanctionner un
salarié

Donner sa
démission

Une lettre de mise en demeure peut-elle permettre de pratiquer une saisie ?


Les lettres de mise en demeure de payer contiennent souvent des termes menaçants, vous laissant croire que si vous ne réglez pas votre dette dans les jours qui suivent, vos biens seront saisis. Est-ce vrai ?



Les mises en demeure contiennent souvent des termes destinés à vous intimider

En présence d'un impayé, il arrive souvent que les sociétés de recouvrement ou les huissiers de justice utilisent des termes juridiques ou menaçants, comme par exemple “sommation extrajudiciaire” ou “mise en demeure avant poursuites”, “saisie de rémunération”, “saisie immobilière”, “saisie du véhicule”, “issue désagréable », en caractère gras et de grande taille. Ils peuvent aller plus loin et donner l'apparence d'actes juridiques à leurs courriers en utilisant les termes " injonction de payer " non déposées au tribunal ou " avis d'assignation ".

Les courriers des sociétés de recouvrement prévoient généralement des délais de paiement très courts (par exemple, 48h)... Ceux-ci ont uniquement pour but de vous faire paniquer et de vous empêcher de vous renseigner sur la réalité ou le montant de la dette, sur la validité de la démarche employée…

Ne cédez donc pas à l'affolement. Prenez votre temps pour réfléchir sur les suites à donner à la mise en demeure.



Pas de saisie sans titre exécutoire, même si la mise en demeure dit le contraire

Il ne faut pas se laisser abuser par ces termes. En effet, les cabinets de recouvrement ou les huissiers de justice sont de simples mandataires de votre créancier et ne peuvent pas prétendre saisir des biens à ce stade. Ils doivent pour cela disposer d'un titre exécutoire, c'est-à-dire une décision de justice ou un acte notarié.

Or la plupart du temps, les débiteurs pensent à tort que lorsque c'est un huissier de justice qui intervient, il dispose de prérogatives supplémentaires. Les cabinets de recouvrement en profitent et présentent parfois leurs courriers comme des sommations d'huissier agissant en tant qu'officiers de justice (papiers bleus).

De telles menaces, sans fondement juridique, peuvent être sanctionnées par l'article 433-13 du code pénal, sur l'usurpation de fonction.

ARTICLES SUR LE MÊME SUJET

Guides pratiques à télécharger

Nos services

Assistant-juridique.fr

Suivez-nous