Des conseils et astuces juridiques pour bien gérer votre entreprise au quotidien.

Je télécharge mon guide

L'information juridique des entreprises, des associations, des salariés et des locataires

Devenir franchisé : les précautions à prendre


LES GUIDES JURIDIQUES DE L'ENTREPRISE



Créer une entreprise en franchise peut présenter de nombreux inconvénients et parfois vous mener tout droit à la faillite. Pour cela, il est important de vérifier certains points avant de signer le contrat de franchise.



1ère précaution à prendre : vérifier que la franchise choisie n'est pas déjà implantée

La première chose à faire est de vérifier que le réseau que vous avez choisi n'est pas déjà implanté dans la ville où vous souhaitez vous installer. Sinon, soit la conclusion du contrat de franchise vous sera refusée, afin de respecter l'exclusivité territoriale de leur franchisé déjà en place, soit vous vous retrouverez avec un concurrent direct installé depuis plus longtemps que vous et qui aura déjà réussi à fidéliser sa clientèle.

Pour éviter de subir vous-même l'arrivé d'un concurrent direct près de votre emplacement, vérifiez-bien que le contrat de franchise vous garantit l'exclusivité territoriale.



2ème précaution à prendre : choisir une franchise qui a fait ses preuves

Pour qu'une franchise soit une réussite, il faut généralement que le réseau ait fait ses preuves et dispose d'un bon nombre de franchisés. De cette façon, vous bénéficierez d'une enseigne ayant une forte notoriété, ayant développé un processus d'intégration des nouveaux franchisés et connaissant les difficultés que vous pourrez rencontrer. Mais intégrer une franchise ancienne peut aussi présenter quelques inconvénients :

  • votre choix d'implantation est plus restreint, un franchisé ayant déjà pu s'installer dans la zone où vous souhaitez développer votre affaire,
  • vous ne pouvez pas négocier avec le franchiseur qui attend simplement de vous que vous entriez dans le moule,
  • votre avis et vos suggestions sont rarement pris en compte.

Si la franchise est encore récente, vous ne pourrez pas compter sur l'enseigne pour que les clients viennent à vous. Ce sera à vous de savoir les convaincre et si la franchise fait faillite, il en ira de même pour vous. Mais, vous pourrez généralement choisir votre lieu d'installation, négocier avec votre franchiseur (droits d'entrée, royalties...) et rapidement devenir un interlocuteur privilégié.

Intégrer un réseau étranger cherchant à s'implanter en France ?

Vous bénéficiez des avantages des franchises encore récentes tout en sachant que le concept a déjà fait ses preuves à l'étranger.

Mais rien ne garantit que celui-ci fonctionnera en France. Et n'espérez pas devenir un interlocuteur privilégié du franchiseur car vous n'aurez de contacts qu'avec un master-franchisé local ou un commercial chargé d'implanter le réseau en France et parfois moins impliqué que le franchiseur lui-même. Dans le pire des cas, vous vous retrouverez avec de la documentation en langue étrangère.



3ème précaution à prendre : vérifier la qualité du concept et du savoir-faire du franchiseur

Vous devez vérifier que le concept est porteur et peut s'adapter à votre zone géographique, cela de façon permanente. Gare aux effets de mode !
Vérifiez également si de nouveaux concurrents ne tentent pas de s'installer sur le créneau. Si c'est le cas, apportent-ils quelques chose de plus que la franchise qui vous intéresse et comment cette dernière réagit-elle ?
Informez-vous également sur le budget que l'enseigne consacre à la publicité et au développement.
Enfin, vérifiez que l'enseigne est bien propriétaire de la marque. Certains franchiseurs oublient de renouveler leur enregistrement de marque et n'en sont donc plus propriétaires.

Vous n'aurez connaissance du détail du savoir-faire qu'après avoir signé le contrat de franchise. Mais vérifiez auparavant qu'il existe bien un savoir-faire et que celui-ci vous permet de gagner du temps et de l'argent par rapport à une installation en individuel.



4ème précaution à prendre : vérifier l'existence d'une unité pilote

Une unité pilote permet de tester la duplication d'un concept en situation réelle, dans une autre zone géographique ou dans une ville de moindre importance.

Si celui-ci a déjà été testé dans la zone où vous souhaitez vous installer, vous saurez à peu près à quoi vous attendre.



5ème précaution à prendre : vérifier la qualité du réseau

Avant de signer le contrat de franchise, vous devez prendre connaissance de la liste complète des franchisés, le pourcentage de renouvellement des franchisés, les bilans et les antécédents professionnels du franchiseur, le détail du circuit d'approvisionnement, les conditions financières, le budget type d'investissement, les bilans et comptes d'exploitation prévisionnels des deux premières années.

En ce qui concerne les autres franchisés, vous devez vérifier :

  • le nombre de franchisés. Plus il y a de franchisés, plus vous avez de chances de tomber sur un réseau fiable,
  • la stabilité des franchisés. Le franchiseur est tenu de vous fournir la liste et les coordonnées de tous ses franchisés. Intéressez-vous au nombre de franchisés ayant quitté l'enseigne ces dernières années, mais surtout à la raison de leur départ. Si celle-ci est intervenue à la fin du contrat, pas de soucis, mais si de nombreux franchisés ont résilié ou annulé leur contrat pendant son exécution, recherchez pourquoi,
  • la santé financière des franchisés. Le franchiseur n'est pas tenu de vous communiquer les comptes d'exploitation de ses unités-pilote ni de ses franchisés. Mais vous pouvez obtenir ce type d'informations en vous rendant sur www.infogreffe.fr.

La détermination de la croissance de réseau est également importante. On estime qu'un taux de 10% de turn-over (pourcentage d'entrées et de sorties par rapport au nombre total d'unités) est la norme.



5ème précaution à prendre : vérifier la santé financière du franchiseur

Dans le Document d'Informations Précontractuelles, le franchiseur doit présenter les bilans de ses deux dernières années d'activité. Doivent retenir votre importance les dettes et créances clients, les fonds propres et la rentabilité globale. Cette dernière doit être en progression.

Mais une bonne santé financière du franchiseur n'implique pas forcément une bonne santé du réseau. Vérifiez quelle marge le franchiseur prend sur les produits ou prestations qu'il vend aux franchisés et quel volume représentent les droits d'entrée et les royalties.

L'aide d'une expert-comptable peut vous être utile.

Devenir franchisé

A TÉLÉCHARGER

Fiche conseil précédente


Ouvrir une franchise en 8 étapes
Fiche conseil suivante
Devenir franchisé : combien ça coûte ?