Exemple de fiche de paie


Pour vous aider à réaliser vos bulletins de paie vous-même, nous mettons à votre dispositions un modèle de fiche de paie commenté. De cette façon, vous serez sûr de n'oublier aucune des mentions obligatoires.

Figurent ici les coordonnées de l'employeur, son numéro SIRET, son code APE et le centre URSSAF (avec le numéro d'identification de l'entreprise) auprès duquel il s'acquitte de ses cotisations sociales.


Le bulletin de paie doit préciser pour quelle période il est établi. Il faut aussi indiquer la date et le mode de paiement du salaire.


Vous devez indiquer le numéro de sécurité sociale de votre salarié, son emploi et sa position dans la classification (qualification, échelon, niveau, coefficient hiérarchique). Vous pourrez déterminer ces derniers à l'aide de votre convention collective.


Le salaire de base correspond au salaire brut avant déduction des cotisations sociales et avant versement des prestations sociales. Il ne comprend ni les primes ni les heures supplémentaires.
Ici le salarié a été en arrêt maladie durant plusieurs jours : il a donc fallu déduire du salaire les indemnités qui ont été versées au salarié par la sécurité sociale.


Au salaire brut obtenu, on va déduire les cotisations sociales à payer. Attention, seules les cotisations salariales vont être déduites du salaire brut (Mt SAL). Le total des cotisations salariales / patronales est inscrit sur la ligne TOTAL RETENUES.


Vous devez indiquer la nature et le montant de toutes les cotisations sociales, salariales et patronales.
Certaines cotisations peuvent comporter une part salariale déduite du salaire brut pour aboutir au salaire net. Elles peuvent aussi comporter une part patronale qui elle n'est pas déduite du salaire brut du salarié.


Le NET IMPOSABLE correspond au NET A PAYER plus la CSG et la CRDS non déductibles, c'est le montant qui sera affiché sur la déclaration d'impôt sur le revenu du salarié. Le NET A PAYER est égal au salaire brut moins les retenues de cotisations sociales. C'est le salaire que vous devrez verser au salarié.
Si le salarié n'effectue pas d'heures supplémentaires, son net imposable est supérieur au net à payer. Par contre, si le salarié réalise des heures supplémentaires son net imposable sera inférieur au net à payer


Dans la rubriques CUMULS figurent le total du salaire brut, des cotisations salariales et patronales versées, des heures travaillées ainsi que celles qui ont été exonérées de cotisations sociales depuis le début de l'année civile.


Vous devez ici indiquer les jours de congés payés et les heures de repos compensateurs auxquels le salarié a droit, ceux qu'il a pris et ceux qui lui restent à prendre depuis le début de l'année civile et lors de l'année précédente.



Besoin d'un conseil ou d'une aide juridique ?   Posez votre question juridique !

Besoin d'aide juridique ?



Les juristes d'Assistant-juridique.fr vous répondent en 24h, par email !



Inscription à la newsletter
Chaque jeudi : conseils et astuces
Email :       
Association                Entreprise