Micro-entreprise : le livre des recettes et le registre des achats

Les obligations comptables d'un auto-entrepreneur se limite à la tenue du livre des recettes et pour certains auto-entrepreneurs, du registre des achats. Comment les remplir ?

Comment remplir le livre des recettes de l'auto-entrepreneur ?

Le livre des recettes récapitule de manière chronologique tous les montants encaissés dans le cadre de votre auto-entreprise. Il est obligatoire pour tous les auto-entrepreneurs.

Chaque ligne doit mentionner :

  • la date de l'encaissement (et non de la facturation),
  • le numéro de la facture correspondant à cette recette,
  • le nom du client,
  • la nature de la prestation rendue,
  • le montant encaissé,
  • le mode de paiement du client : chèque, espèces, carte bancaire, paypal...

Certaines souplesses sont concédées :

  • Dans le cas de la vente au détail et des services rendus aux particuliers, il est possible de regrouper toutes les ventes de la journée sur une seule ligne lorsque leur montant unitaire n'excède pas 76 € (article 286, I-3° du CGI). Les justificatifs des ventes doivent cependant être conservés (factures, notes, tickets de caisse).
  • En cas de remise de plusieurs chèques simultanément, il est possible de n'inscrire sur le livre de recettes que le total du bordereau de remise. Il faudra cependant conserver le bordereau comme justificatif.

Afin d'éviter les erreurs et oublis, vous devez tenir le livre des recettes le plus régulièrement possible. Dès que vous encaissez l'argent d'une facture, vous devez obligatoirement penser à reporter cet encaissement dans votre livre des recettes.

Il existe aussi de nombreux logiciels de facturation qui vous permettent de générer automatiquement le livre des recettes correspondant à partir des factures que vous avez émises et encaissées au travers du logiciel.

Comment remplir le registre des achats de l'auto-entrepreneur ?

La tenue du registre des achats n'est obligatoire que pour les auto-entrepreneurs dont l'activité principale est la vente des marchandises, d'objets, de fournitures et denrées à consommer sur place ou à emporter, ou si vous fournissez des prestations hôtelières (hébergement). Pour tous les autres auto-entrepreneurs, ce registre est facultatif mais reste très utile pour déterminer vos prix de vente.

Vous devez y lister tous les achats que vous effectuez à titre professionnel : fournitures, timbres, matières premières...

Si vous le souhaitez, vous pouvez les classez dans différentes catégories : outillages, matières premières..., ce que permettent de faire facilement les logiciel de comptabilité.

Pour chaque achat, vous devez mentionner :

  • sa date,
  • sa référence (facture, note, ticket justificatif, etc.),
  • le nom du fournisseur,
  • la nature de l'achat,
  • le montant TTC de l'achat,
  • le mode de règlement.

Vous pouvez tenir le registre des achats sur les feuillets fournis dans le kit officiel, utiliser un registre vendu dans le commerce ou un logiciel de comptabilité.