L'information juridique des entreprises, des associations, des salariés et des locataires

La formation à la sécurité des nouveaux salariés



A DÉCOUVRIR

Les nouveaux salariés ont plus d'accidents du travail que leurs collègues déjà intégrés. Par manque d'information, ou de formation, ils risquent, par ailleurs, d'être exposés à des agents dangereux ou à des contraintes physiques et organisationnelles qui peuvent être à l'origine de maladies professionnelles.

L'employeur doit donc mettre en place une procédure d'accueil.



Quels sont les salariés concernés par la formation à la sécurité ?

Tous les salariés, quelle que soit la durée de leur contrat de travail, sont concernés. Il en va de même des travailleurs intérimaires, des salariés absents depuis plus de 21 jours ou changeant de poste.
Le financement est à la charge de l'employeur et ne peut être imputé sur la participation au développement de la formation professionnelle.

Le non-respect de cette obligation est passible d'une amende de 3 750 €, prononcée autant de fois qu'il y a de salariés concernés. Sachant qu'en cas de récidive, l'amende est portée à 9 000 € et un an d'emprisonnement est encouru.

Seuls les salariés auxquels il est fait appel pour l'exécution de travaux urgents nécessités par des mesures de sécurité n'ont pas besoin de bénéficier d'une formation à la sécurité, à condition qu'ils soient déjà qualifiés sur ce type d'intervention.



Que doit contenir la formation à la sécurité des nouveaux salariés ?

Le contenu de la formation doit porter sur :

  • les conditions de circulation dans l'entreprise (issues et dégagements de secours à utiliser en cas de sinistre, chemins d'accès aux lieux dans lesquels le salarié est appelé à travailler…) ;
  • les conditions d'exécution du travail (fonctionnement des dispositifs de protection et de secours, comportements et gestes les plus sûrs...) ;
  • la conduite à tenir en cas d'accident ou de sinistre.

ARTICLES SUR LE MÊME SUJET

A TÉLÉCHARGER