L'information juridique des entreprises, des associations, des salariés et des locataires

Restauration
rapide
Gîte et
chambre
d'hôtes
Services à la
personne
E-commerce
Recouvrer
une dette
Subventions
associatives
Assemblées
générales
associatives
Rémunérer un
gérant de SARL
Gérer un
compte courant
d'associé
Dividendes :
mode d'emploi
Réaliser une
assemblée
annuelle de
SARL
Céder des
parts
de SARL
Céder un fonds
de commerce
Rompre un bail
commercial
Sanctionner/
exclure
l'adhérent d'une
association
Modifier les
statuts d'une
association
Rémunérer les
dirigeants d'une
association
Dissoudre une
association
Dissoudre une
SARL
Rembourser
les frais
d'un bénévole
Démission d'un
gérant de SARL
Créer une
association
loi 1901
Recevoir des
dons
Rédiger les
statutsd'une
association
loi 1901
10 astuces
pour éviter
les impayés
Organiser une
manifestation
artistique
Créer
une SARL
Révoquer un
gérant de SARL
Désigner les
dirigeants d'une
association
Augmenter le
capital d'une
SARL
Révoquer le
dirigeant d'une
association
Remplir la
déclaration de
TVACA13
Modifier les
statuts d'une
SARL
Céder un bail
commercial
Dissoudre une
EURL
Organiser une
loterie
associative
Réussir son
assemblée
générale
constitutive
Organiser une
manifestation
sportive
Créer
une association
loi 1908
Formalités de
création
d'une SARL
Transférer le
siège social
d'une
association
Rédiger des
statuts de
SARL
Coiffure
Déclarer une
association
loi 1901
Sous-louer un
bail commercial
Conclure un
contrat de
location-
gérance
Ouvrir une
buvette
associative
Rédiger les
statuts d'une
association
loi 1908
Nommer le
gérant
d'une SARL
Enregistrer
une association
loi 1908
Démission du
dirigeant d'une
association
Se défendre
devant les
prud'hommes
Modifier un
contrat de
travail

Renouveler une
période d'essai

Rupture
amiable

Rompre une
période d'essai

Rompre un
contrat
d'apprentissage
Rupture
conventionnelle
Rompre un
CDD

Contester un
licenciement

Blâme et
avertissement
Mise à pied
disciplinaire :
mode d'emploi
Rétrogradation
disciplinaire
Mutation
disciplinaire
Licenciement
pour faute
Sanctionner un
salarié

Donner sa
démission

Procédure de surendettement et couple


Des personnes vivant en couple ont la possibilité de déposer un dossier de surendettement en commun. Lorsqu'un seul des conjoints dépose un dossier, quelles en sont les conséquences pour l'autre ?



Personnes vivant en couple


Couple marié

Si vous vivez en couple, vous pouvez déposer un dossier de surendettement :

  • soit en commun avec votre époux,
  • soit seul, votre époux déposant un dossier de son côté,
  • soit seul, votre époux ne déposant aucun dossier de son côté.

Cela étant, lorsque les dettes déclarées s'avèrent communes, soit au titre de la solidarité légale, soit en vertu d'un contrat, la commission de surendettement peut parfaitement demander que lui soient communiqués les éléments de ressources du conjoint ainsi que les biens communs et indivis. En pratique, elle s'efforcera de convaincre les époux soit de fusionner leurs dossier, soit lorsqu'un seul a saisi la commission, d'y associer l'autre.

Une demande isolée présente en effet des inconvénients :

  • les mesures de redressement adoptées n'ont pas de caractère indivisible,
  • la suspension des voies d'exécution prononcée au profit d'un des époux ne profite pas à l'autre, ce qui n'empêche pas le créancier de l'époux non-déposant de saisir les biens communs. Cependant, s'il y a des dettes communes, la suspension accordée à l'époux bénéficiaire empêche la saisie des biens communs.


Couple vivant en concubinage

Même s'il n'existe pas de communauté légale ou de solidarité entre concubins, une demande conjointe est possible.

Même lorsqu'un seul des concubins dépose un dossier, la commission peut demander que lui soient communiquées les ressources de l'autre concubin.


Couple partenaire d'un Pacs

Entre partenaire d'un PACS, la demande peut être faite à titre individuel ou, avec son accord, conjointement à la personne avec laquelle vous vivez.

Même lorsqu'un seul des partenaires dépose un dossier, la commission peut demander que lui soient communiquées les ressources de l'autre partenaire.



Personnes ne vivant plus en couple


Couples séparés ou en cours de séparation

Lorsqu'un couple se sépare au cours d'une procédure de surendettement et que les mesures recommandées sont de fait contestées par les intéressés, il va falloir distinguer les dettes communes et les dettes propres à chacun. Le prononcé du divorce au cours de la procédure ne rend pas pour autant la demande irrecevable.

En pratique, la séparation récente du couple ne permet pas toujours d'établir avec certitude les ressources et les charges de chacun. Cette situation donne souvent lieu à un renvoi devant la commission.


Couples divorcés

Des époux ayant contracté solidairement des dettes les ayant placées dans une situation de surendettement peuvent déposer un dossier conjoint.

En cas de procédure de surendettement engagée au profit d'un seul des ex-époux, les mesures prises n'ont d'effet qu'à l'égard du débiteur surendetté et ne privent pas le créancier du droit de demander le paiement de la totalité de la dette à l'autre époux solidaire.

ARTICLES SUR LE MÊME SUJET