Comptabiliser une dépréciation (stocks, créances clients, immobilisations)

La valeur de vos actifs peut diminuer pour de nombreuses raisons :
  • les stocks peuvent être abîmés ou démodés ;
  • des factures peuvent revenir impayées en raison des difficultés financières rencontrées par votre client ;
  • des actions et des obligations peuvent perdre de leur valeur à cause d'une baisse de leur cours...

Dans tous ces cas, vous allez devoir enregistrer une dotation aux dépréciations pour ajuster leur valeur dans votre bilan.

La dépréciation des immobilisations

La dépréciation ne concerne ici que les immobilisations non amortissables, c'est-à-dire un terrain, un fonds commercial... Pour les autres, l'amortissement permet déjà de constater leur baisse de valeur.

Pour enregistrer une dépréciation, vous devez :

  • débiter le compte 681600 - Dotation aux dépréciations des immobilisations (valeur perdue) ;
  • créditer le compte d'immobilisation concerné (même valeur).

Prenons l'exemple d'un fonds commercial. En début d'année, il était évalué à 30 000€. En fin d'année, du fait de la construction d'une déchetterie aux alentours, il est estimé à 10 000€. La perte à constater est donc de 20 000€.

N° de compte Intitulé du compte Débit Crédit
681600 Dotation aux dépréciations des immobilisations 20 000
290700 Fonds commercial 20 000

Chaque année, la valeur de l'immobilisation devra être évaluée à nouveau :

  • Si sa valeur augmente, vous devez débiter le compte d'immobilisation concerné et créditer le compte 7816 - Reprises sur dépréciations des immobilisations (gain de valeur).
  • Si sa valeur continue à diminuer, la nouvelle perte de valeur doit être comptabilisée comme la première.

La dépréciation des stocks

Vos stocks se déprécient lorsque leur valeur figurant à l'actif (coût d'achat ou coût de production) est inférieure au prix de vente HT attendu.

Pour comptabiliser la dépréciation des stocks :

  • débit du compte 681700 - Dotations aux dépréciations des actifs circulants ;
  • crédit du compte 397000 - Dépréciations des stocks de marchandises (pour des marchandises) ou du compte 395 - Dépréciations des stocks de produits (pour des produits finis).

Prenons l'exemple d'un magasin de chaussures. Un stock de 20 bottes figure à l'actif pour 30€ pièce. Elles sont normalement vendues à 50€ TTC pièce mais vous estimez qu'il faudra les solder à -50%.
Remise estimée : 50 x 50% = 25 €
Prix de vente estimé : 50 - 25 = 25€ TTC
Prix de vente HT estimé : 25/20% = 21 €
Dépréciation à enregistrer : 30 - 21 = 9€ par article, soit 180€.

N° de compte Intitulé du compte Débit Crédit
681700 Dotations aux dépréciations des actifs circulants 180
397000 Dépréciations des stocks de marchandises 180

La dépréciation des créances clients

Certaines factures que vous avez émises peuvent faire l'objet d'une contestation de la part de vos clients ou risquer de ne pas être payées.

Si vous estimez qu'une facture risque de ne pas vous être payée, vous devez l'enregistrer :

  • au débit du compte 6817 - Dotations aux dépréciations des actifs circulants (montant HT) ;
  • au crédit du compte 491 - Dépréciations des comptes clients (montant HT) ;
  • au débit du compte 416 - Clients douteux ou litigieux (montant TTC) ;
  • au crédit du compte 411 - Clients (montant TTC).

La TVA que vous avez collectée pourra être récupérée en émettant une facture rectificative indiquant que la TVA ne peut plus être déduite par votre client.

Si la perte se confirme

Si la perte se confirme (décision de justice défavorable, avis du liquidateur en cas de liquidation judiciaire du client...), la créance doit être sortie de l'actif et la dépréciation annulée :

  • débit du compte 654 - Pertes sur créances irrécouvrables (montant HT) ;
  • débit du compte 445710 - TVA collectée (TVA figurant sur la facture) ;
  • crédit du compte 416 - Clients douteux ou litigieux (montant TTC) ;
  • débit du compte 491 - Dépréciations des comptes clients (montant HT) ;
  • crédit du compte 7817 - Reprises sur dépréciations des actifs circulants (montant HT).

Si la situation s'arrange

Si finalement, le conflit est réglé ou que la situation financière du client s'arrange, vous devez reprendre la dépréciation :

  • au débit du compte 491 - Dépréciations des comptes clients ;
  • au crédit du compte 7817 - Reprises sur dépréciations des actifs circulants.