Comptabiliser un impayé

La comptabilisation d'un impayé ou de pénalités de retard donnent lieu à des écritures spécifiques.

Le retard de paiement : l'application de pénalités de retard

Si vos conditions générales de vente le prévoient, vous pouvez réclamer des pénalités de retard lorsque votre client ne paie pas à l'échéance, c'est-à-dire en présence d'un impayé.

Par exemple, le 1er janvier, vous envoyez une facture de 1 200 € TTC avec règlement sous 30 jours sous peine de pénalités de retard de 10% sans mise en demeure préalable.

Le client vous signale qu'il ne pourra payer que dans deux mois. Vous lui signifiez donc le montant des pénalités de retard. Elles se calculent sur une base de 360 jours : somme due TTC x taux x durée/période de référence.

Ici 1 200 x 10 % x 30/360 : 10 €

N° de compte Intitulé du compte Débit Crédit
Lors de l'émission de la facture
411 Clients 1200
707 Ventes sur marchandises 1000
44571 TVA collectée 200
Lors de la signification des pénalités de retard
411 Clients 10
7631 Revenus des créances commerciales 10
Lors du règlement de la facture + pénalités
512 Banques 1210
411 - Clients 1210

Les chèques impayés

En consultant votre relevé de banque, vous découvrez qu'un chèque vous est revenu impayé.

Si vous n'avez aucun espoir d'obtenir le paiement de la somme due, vous l'enregistrerez dans le compte 654 - Pertes sur créances irrécouvrables (hors taxes). La TVA initialement facturée au client doit être annulée en débitant le compte 44571.

Si votre banque vous facture des frais, vous devrez les enregistrer au compte 627 - Services bancaires et assimilés.

N° de compte Intitulé du compte Débit Crédit
654000 Pertes sur créances irrécouvrables 50
44571 TVA collectée 10
512 Banques 60

Si vous pensez pouvoir récupérer votre dû, vous devrez débiter le compte 411 - Clients. Le règlement devra être comptabilisé normalement mais vous pourrez éventuellement mettre à la charge de votre client les frais bancaires de rejet du chèque en débitant le compte 627 - Services bancaires et assimilés.