L'information juridique des entreprises, des associations, des salariés et des locataires

Colocation : comment garantir le paiement du loyer ?

Pour garantir le paiement du loyer et des charges, le propriétaire peut, en plus du dépôt de garantie, demander à ce qu'une personne cautionne le paiement du loyer.

Le montant du dépôt de garantie

Le montant du dépôt de garantie ne doit pas dépasser un mois de loyer hors charges, quel que soit le nombre de colocataires.

Bail de colocation unique

Dans cette hypothèse, un colocataire qui s'en va en cours de bail ne peut exiger du propriétaire le remboursement de sa quote-part du dépôt de garantie. Ce dernier peut attendre la fin du bail pour la lui rembourser.

Le colocataire sortant peut soit demander aux autres colocataires de lui rembourser sa quote-part, soit attendre la fin du bail.

Baux distincts

Un colocataire qui quitte son logement avant les autres doit récupérer son dépôt de garantie, car le bail prend fin.

Il doit récupérer en totalité son dépôt de garantie s'il n'a effectué aucune dégradation dans sa partie privative. Aucune retenue n'est possible pour une dégradation des espaces communs.

Le cautionnement du loyer

Le parent qui s'engage à payer le loyer en cas de défaillance devient garant de la totalité du loyer et des charges, des réparations locatives, etc., même si c'est un autre locataire que son enfant qui n'a pas payé sa quote-part.

Depuis la loi Alur, le parent ne reste plus engagé jusqu'à la fin du bail en cours lorsque son enfant a donné congé et quitté les lieux prématurément. L'acte de caution doit désormais préciser l'identité du colocataire pour lequel le congé met fin à son engagement.

Auparavant, le parent restait engagé jusqu'à la fin du bail en cours, même si l'enfant avait donné congé et quitté les lieux.

Besoin d'un conseil juridique ?

Des avocats vous répondent en 24h !