L'information juridique des associations

Comment réaliser le bilan d'une association ?

Le bilan est une photographie du patrimoine de l'association à un moment donné.

Comment réaliser un bilan d'association ?

Les éléments figurant dans le bilan

Le bilan d'une association enregistre :

  • tout ce qu'elle détient (stocks, matériel...),
  • tout ce que ses clients lui doivent,
  • tout ce qu'elle doit à ses fournisseurs,
  • et, tout ce qui figure dans son compte en banque.

Il représente les emplois et les ressources dont dispose l'association :

  • Les ressources constituent le passif : fonds propres, subventions d'investissement, résultat de l'année, emprunts, fonds dédiés, provisions pour risques et charges.
  • Les emplois de ces ressources forment le passif. Il existe des emplois permanents (actif immobilisé : immeubles, terrains) et des emplois temporaires (actif circulant : disponibilités, créances).
La représentation du bilan se fait sous la forme d'une égalité (actif = passif). C'est le résultat, bénéficiaire ou déficitaire, qui équilibre le bilan.

La présentation du bilan

Le bilan est communément présenté en deux colonnes intitulées "Actif" (colonne de gauche) et "Passif" (colonne de droite).

A l'actif, on trouve :

  • les immobilisations, qui regroupent tout ce que l'association possède durablement pour assurer ses activités (matériel de bureau, véhicule, locaux...),
  • les stocks, qui peuvent être les biens produits dans le cadre de l'activité de l'association ou qu'elle revend pour se financer (t-shirt, épinglettes...),
  • les créances sont les sommes dues à l'association par ses clients,
  • la banque, si l'association n'est pas à découvert.

Au passif, on trouve :

  • les fonds associatifs (apports). Il s'agit de l'ensemble des fonds et des biens mis à disposition par un tiers au profit de l'association,
  • les réserves. Elles sont constituées par le cumul des résultats bénéficiaires antérieurs. C'est l'Assemblée Générale qui décide de l'affectation du résultat en réserve ou en report à nouveau,
  • le report à nouveau. Il correspond au cumul des résultats antérieurs (excédents ou déficits) non affectés en réserve,
  • le résultat de l'année. Le résultat représente l'excédent (ou le déficit) dégagé par l'association à la fin d'un exercice.
  • les subventions d'investissement,
  • les provisions pour risques et charges,
  • les fonds dédiés (subventions ou dons reçus avec un but précis),
  • les dettes constituées par les emprunts et les dettes de fonctionnement : impôts, cotisations sociales ou fournisseurs non payés, solde négatif du compte en banque.

ACTIF PASSIF

Actif immobilisé

Immobilisations incorporelles

  • Concessions, brevets, licences, marques

Immobilisations corporelles :

  • Terrains
  • Constructions
  • Installations techniques, matériel et outillage industriel
  • Avances et acomptes
  • Autres

Immobilisations financières :

  • Prêts

Fonds propres

Fonds associatifs :

  • Fonds associatif sans droit de reprise
  • Réserves
  • Report à nouveau
  • Résultat de l'exercice

Fonds associatifs avec droit de reprise :

  • Donations
  • Legs

Actif circulant

Créances

Disponibilités

Fonds dédiés :

  • sur subvention de fonctionnement
  • sur autre ressource

Dettes :

  • Emprunts et dettes/établissements de crédit
  • Emprunts et dettes financières diverses
  • Dettes fournisseurs et comptes rattachés
  • Dettes fiscales et sociales
  • Dettes sur immobilisations et comptes rattachés
  • Autres dettes

Comment analyser le bilan d'une association ?

Les différents postes du bilan renseignent sur la santé financière de l'association. Ils sont révélateurs de la capacité de la structure à faire face à son fonctionnement (besoin en fonds de roulement), et donc de sa capacité à emprunter.

Pour analyser le bilan d'une association, il ne faut conserver que quelques masses pertinentes :

  • à l'actif, les immobilisations (immeuble, matériel), les stocks (fournitures, produits, marchandises), les créances (cotisations, subventions et factures client non réglées) et les disponibilités (caisse et banque),
  • au passif, les fonds propres (fonds associatifs, réserves, provisions), les emprunts et les dettes à court terme (fournisseurs impayés, impôts et taxes, organismes sociaux...).

Le fonds de roulement

Le fonds de roulement représente le volume de trésorerie disponible.

Fonds de roulement = Actif circulant - Dettes à court terme

Analyse du résultat :

  • Si le résultat est négatif, il faut réduire les immobilisations, renforcer les fonds associatifs ou faire un emprunt à long ou moyen terme.
  • Si le résultat est positif, l'association dispose d'une réserve d'argent qui lui permet de couvrir d'autres dépenses.

Le besoin en fonds de roulement

Le besoin en fonds de roulement représente le volume de trésorerie nécessaire au fonctionnement quotidien de l'association : loyers, salaires, factures courantes...

Besoin en fonds de roulement = (Stocks + Créances) - Dettes à court terme

Analyse du résultat :

  • Si le résultat est négatif, tout va bien : le fonctionnement est couvert par l'ensemble des ressources de l'association. Les associations ont souvent un besoin en fonds de roulement positif, du fait des délais de versement des subventions : la structure doit financer la réalisation de l'action et donc compter sur sa propre trésorerie.
  • Si le résultat est positif, l'association a besoin de trésorerie. Il faut envisager de négocier des paiements différés avec les fournisseurs, demander une autorisation de découvert bancaire ou faire un emprunt à court terme.

Services

Assistant-juridique.fr

Suivez-nous