Achats en ligne : comment éviter les arnaques ?

Les sites de ventes entre particuliers permettent de faire de bonnes affaires. Acheter auprès d'un particulier n'offre cependant pas les mêmes garanties qu'auprès d'un professionnel.

Préférez les plateformes de commerce électroniques plutôt que les sites de petites annonces

A la différence des plateformes de commerce électroniques, les sites de petites annonces (leboncoin.fr, lacentrale.fr, paruvendu.fr, etc.) ne vous offrent aucune protection particulière.

Les plateformes de commerce électroniques (Amazon.fr, Priceminister.com, ou encore Fnac.com) supervisent tout le déroulement de la commande.

Par exemple, le montant de l'achat est bloqué par la plateforme jusqu'à ce que vous ayez confirmé en ligne la réception de votre commande et le bon état de vos articles. À défaut, le site bloque le processus de paiement et intervient pour trouver une solution amiable entre vous et le vendeur. S'il apparaît que celui-ci ne vous a pas livré votre colis ou vous a livré un bien non conforme, vous serez remboursé.

Evitez les offres trop alléchantes

Une bonne affaire cache souvent une arnaque ou un produit contrefait. Le vendeur peut, par exemple, mentir sur le descriptif du produit.

Il peutégalement encaisser l'argent et ne pas livrer le bien ou livrer un bien non-conforme à ce que vous avez commandé.

Si le vendeur est un particulier et que vous avez un doute sur l'origine du produit, demandez au vendeur s'il possède la ffacture d'achat. Contrairement aux achats effectués sur internet auprès d'un professionnel, vous ne disposez pas d'un délai de rétractation pour changer d'avis après avoir reçu votre commande.

Par contre, le vendeur particulier est tout de même tenu à la livraison d'un bien conforme à ce qui est présenté dans son annonce. A défaut, vous pouvez en demander le remboursement ou l'échange. Cela étant, les auteurs d'arnaques sont généralement établis à l'étranger, ce qui empêche tout recours efficace.

Vérifiez les coordonnées du vendeur

Si le vendeur est un professionnel, recherchez l'identité du marchand et la présence des informations légales. Vérifiez que cette entreprise est bien immatriculée au registre du commerce et, si vous êtes en possession d'un numéro de SIREN (les 9 premiers chiffres du RCS ou du SIRET), qu'il appartient bien à ce marchand.

Si le vendeur est un particulier, il peut être utile de vérifier le nom, l'adresse postale, l'adresse e-mail ou le numéro de téléphone du vendeur préalablement à l'envoi d'un paiement. Faites ensuite une recherche de son identité sur Facebook ou dans Les Pages Blanches.

Vérifiez la description du produit

Il est préférable, avant de passer commande, de s'informer sur le produit que vous souhaitez acheter en comparant son prix à la fois sur internet et dans les magasins.Le but est d'avoir une idée de sa valeur à neuf et d'occasion et ainsi de détecter une éventuelle arnaque.

Un vendeur sérieux ne doit pas rechigner à vous donner des informations supplémentaires : les références, le modèle, le niveau d'usure, les réparations ayant déjà été effectuées, des photographies supplémentaires...

Choisissez un mode de paiement protecteur

Il ne faut jamais payer en liquide ou par des systèmes de transfert d'argent, comme celui proposé par Western Union. Choisissez toujours le paiement par chèque ou carte bancaire proposé par les sites, ou le système PayPal, quand il existe.

Ne concluez jamais de paiement hors du site : vous ne disposeriez pas de la protection que celui-ci a mise en oeuvre.

Une arnaque classique consiste pour le vendeur à copier une annonce réelle, textes et photos tout en proposant un prix attractif. Il vous persuade ensuite, à l'aide de faux intervenants (transporteurs, douaniers...), que vous devez lui verser des frais douaniers qu'il vous propose de déduire du prix convenu afin de débloquer votre colis. Dans tous les cas, vous n'êtes jamais livré.

Choisissez le mode de livraison le plus sécurisant

Pour la livraison, utilisez les systèmes de suivi de la poste (Colissimo suivi par exemple), car le vendeur est responsable de l'acheminement du bien. Vous pourrez également connaître l'état d'avancement de votre envoi.

Sans numéro de suivi, si le colis ne vous parvient pas, vous ne pourrez pas savoir si le problème vient du service postal ou du vendeur.

Evitez les casinos en ligne

Les casinos en ligne sont interdits en France. Pourtant, une multitude de casinos en ligne acceptent toujours les joueurs français.

La législation française s'appuie sur deux textes encadrant l'activité des « jeux avec espérance de gain dû au hasard » : la loi du 12 juillet 1983 sur les jeux de hasard, et la loi 21 mai 1836 sur les loteries prohibées, toujours en vigueur. Par défaut, les jeux d'argents sont prohibés sauf dérogation spéciale accordée aux casinos physiques et aux sites ayant monopole d'État, la Française des jeux et le PMU.

De nombreux casinos étrangers plus ou moins récents offrent pourtant la possibilité aux joueurs français de jouer aux jeux de casino en ligne, et ce, malgré les risques encourus et le fait que l'ARJEL lutte maintenant activement contre les casinos en ligne illégaux.

Les arnaques des casinos en ligne sont nombreuses : non-paiement des gains, montants de retrait minimum, fermeture sans préavis du compte, taux de remboursement truqués, erreurs techniques volontaires intervenant durant les parties gagnantes, faux casinos disparaissant du jour au lendemain...

Il est pratiquement impossible d'engager la moindre poursuite contre les casinos en ligne, ceux-ci étant souvent établis dans des paradis fiscaux, d'autant plus qu'il est délicat d'avoir recours aux autorités françaises vu le caractère illégal de l'activité.

En cas de problème, le seul recours est de contacter votre banque et de demander à faire annuler les transactions sur carte bancaire en indiquant que vous n'avez ni signé ni indiqué votre code confidentiel. Cela permettra de récupérer les sommes misées mais si le site ne souhaite pas vous verser votre gain, il sera perdu.